lundi , 28 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Des coups de téléphone créent des liens plus fort que les textos

Des coups de téléphone créent des liens plus fort que les textos


A l’heure de la distanciation sociale, les moyens de communication modernes que sont les mails, textos, visioconférences, tchats et autres réseaux sociaux ont le vent en poupe. Mais tous ne se valent pas lorsqu’il s’agit de consolider des liens ou d’en créer de nouveaux.

Dans une nouvelle étude, parue dans le Journal of Experimental Psychology, des chercheurs estiment qu’il vaudrait mieux troquer sms et autres courriels par un simple coup de fil téléphonique. Ce dernier serait plus susceptible de produire un fort sentiment de connexion entre deux personnes.Il faudrait en tout cas préférer les échanges à distance qui incluent la voix (visioconférence, tchat vocal, appel téléphonique) à ceux qui n’utilisent que du texte. “Les gens se sentent beaucoup plus connectés grâce aux médias vocaux, mais ils ont ces craintes de maladresse qui les poussent vers les médias textuels”, a déploré Amit Kumar, professeur adjoint de marketing à la McCombs School of Business d’Austin (Texas, États-Unis), et coauteur de l’étude. 

Ici, les chercheurs ont demandé à quelque 200 personnes de faire des prédictions sur ce qui serait mieux de l’email ou du téléphone comme moyen de communication pour renouer avec un vieil ami. Ils ont ensuite été répartis au hasard en deux groupes, l’un devant utiliser l’écrit et l’autre l’oral, pour joindre le vieil ami en question. Même si les participants avaient l’intuition qu’un appel téléphonique les ferait se sentir davantage connectés, ils ont tout de même indiqué préférer l’email, parce qu’ils s’attendaient à ce qu’un coup de fil soit trop gênant.

Un lien social plus fort avec un média vocal

Au final, les résultats ont montré que les interactions vocales ont créé des liens sociaux plus solides que les interactions textuelles, sans pour autant créer de gêne. Des problèmes de connexion internet pourraient en partie expliquer la préférence pour les médias écrits.

Dans une seconde expérience, les participants ont été invités à contacter un inconnu, par SMS ou par tchat vidéo ou audio. Lors de l’échange, ils devaient poser des questions assez personnelles (“Y a-t-il quelque chose que vous rêviez de faire depuis longtemps ?” ; “Pourquoi ne l’avez-vous pas fait?” ; “Pouvez-vous décrire une fois où vous avez pleuré devant une autre personne ?”) et y répondre à leur tour. Là encore, le lien créé était plus fort lorsque l’interaction avait inclus la voix que lorsqu’elle n’était que de nature écrite.

Pour les chercheurs, cette étude tombe à point nommé à l’heure où la distanciation physique prédomine, et montre que toutes les interactions sociales à distance ne se valent pas pour garder et créer des liens. D’autant que nos aînés âgés ne sont pas toujours très à l’aise avec les moyens de télécommunications écrits, alors qu’ils maîtrisent parfaitement le téléphone…

À lire aussi

Première apparition