samedi , 12 décembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Des factures oubliées, un signe précoce de démence ?

Des factures oubliées, un signe précoce de démence ?


Et si regarder les factures et les impayés aidait à dépister précocement une démence ? Ce sont les conclusions d’une étude publiée lundi 30 novembre dans la revue médicale JAMA. Pour cette recherche, les spécialistes ont analysé les données de paiement de 8 100 personnes pendant près de 20 ans entre 1999 et 2018.

« Rechercher la démence dans le chéquier »

Comme le rapporte CNN, les chercheurs ont découvert que les patients atteints de la maladie d’Alzheimer et de démence étaient plus susceptibles de manquer des paiements jusqu’à six ans avant d’être diagnostiqués. « Je pense que nous avons été un peu surpris que ce soit si courant et que nous puissions vraiment le voir dans les données. Les médecins disent familièrement que vous devriez rechercher la démence dans le chéquier, mais nous n’avions pas idée de combien de temps à l’avance ces effets peuvent se produire« , détaille l’auteure principale Lauren Hersch Nicholas.

En examinant l’ensemble des données, les chercheurs ont constaté que les patients qui ont reçu un diagnostic de démence présentaient des signes précoces de symptômes financiers. « C’est terriblement courant. Au plus fort de nos résultats, nous constatons que la démence représente entre 5% et 20% des paiements manqués parmi ceux qui ont finalement développé la démence. De nombreux autres facteurs vous font également manquer d’effectuer des paiements, mais je pense que la démence peut être l’une des plus importantes dans ce groupe d’âge« , résume la scientifique.

Pas de lien avec d’autres maladies

L’analyse a révélé que le risque élevé de retard de paiement avec démence représentait  5,2% des impayés parmi les six années précédant le diagnostic, atteignant un maximum de 17,9% neuf mois après le diagnostic. Les taux élevés de retard de paiement ont persisté jusqu’à 3,5 ans après le diagnostic de démence. Au regard de ces résultats, les auteurs aimeraient que les patients ou leurs proches soient davantage attentifs à ces signes d’alerte et agissent rapidement. Selon l’étude, les patients avec un niveau d’éducation inférieur qui ont développé une démence ont commencé à manquer certains paiements jusqu’à sept ans avant leur diagnostic. Les patients plus instruits ont eux commencé à présenter des symptômes financiers deux ans et demi avant.

Enfin, les chercheurs ont voulu savoir si ces difficultés financières se retrouvaient également avec d’autres maladies (glaucome, crise cardiaque, etc) : « Nous ne voyons pas le même schéma avec d’autres problèmes de santé. La démence était la seule condition médicale pour laquelle nous avons constaté des symptômes financiers constants, en particulier la longue période de détérioration des résultats avant la reconnaissance clinique. Notre étude est la première à fournir des preuves quantitatives à grande échelle de l’adage médical selon lequel le premier endroit pour rechercher la démence est dans le chéquier. »


Première apparition