mardi , 17 septembre 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Des quarts de préposés aux bénéficiaires comblés par des infirmières

Des quarts de préposés aux bénéficiaires comblés par des infirmières

(Montréal) La pénurie de préposés aux bénéficiaires est telle que des infirmières et infirmières auxiliaires ont fait des heures supplémentaires comme préposés, mais rémunérées selon leur salaire d’infirmière.

Lia Lévesque
La Presse canadienne

La situation s’est notamment produite au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches, qui éprouve de graves problèmes de recrutement de main-d’œuvre.

Le salaire des infirmières et des infirmières auxiliaires est plus élevé que celui des préposés aux bénéficiaires, mais le CISSS n’avait guère le choix de recourir à cette « mesure exceptionnelle » vu l’accumulation de quarts de travail qui ne pouvaient être comblés, notamment dans les CHSLD, a confirmé le CISSS, en entrevue avec La Presse canadienne, mercredi.

Les quarts de travail de préposés vacants ont donc été ouverts à tous les intéressés qui avaient la qualification requise.

Josée Jenkins, présidente locale du Syndicat québécois des employés de service (SQEES), affilié à la FTQ, a précisé qu’il ne s’agissait pas de cas uniques. Elle a vu des infirmières, des infirmières auxiliaires et même un cadre, effectuer le travail de préposé aux bénéficiaires, avec leur salaire plus élevé, faute de trouver des préposés.


Première apparition

A lire aussi: