samedi , 26 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Don de moelle osseuse : comment ça se passe ?

Don de moelle osseuse : comment ça se passe ?


Ce samedi 19 septembre 2020, c’est la journée mondiale pour le don de moelle osseuse. La moelle osseuse, c’est une substance qui se trouve à l’intérieur des os et qui est en partie responsable de la production des cellules sanguines. Son dysfonctionnement peut être à l’origine de certaines maladies graves du sang – leucémies, lymphomes, drépanocytose, aplasie médullaire… La greffe de moelle osseuse est, pour beaucoup de ces malades, un acte vital.

À l’heure actuelle, 311 000 personnes sont inscrites sur le registre français des donneurs volontaires de moelle osseuse. C’est insuffisant : l’Agence de la Biomédecine espère recruter chaque année 20 000 nouveaux donneurs, en particulier des hommes âgés de moins de 35 ans et des femmes âgées de moins de 25 ans.

Comment ça se passe, concrètement ? Primo, il faut se pré-inscrire en ligne. Les conditions d’accès au don de moelle osseuse sont : avoir entre 18 et 51 ans, être en parfaite santé, et accepter de répondre à un questionnaire médical et effectuer un prélèvement biologique (de salive ou de sang, lors de l’inscription définitive). Des examens médicaux préalables sont réalisés environ 3 semaines avant le don.

Deux modes de prélèvement… qui ne sont pas douloureux !

Une fois que l’inscription est validée et que la compatibilité avec un patient a été établie, il existe 2 modes de prélèvement des cellules de la moelle osseuse :

  • Le prélèvement par aphérèse représente 75 % des cas. Quelques jours avant le don, le donneur reçoit une injection médicamenteuse qui stimule la production des cellules de la moelle osseuse et facile leur récupération. La prise de sang dure entre 3 et 4 heures : elle ne nécessite ni anesthésie, ni hospitalisation. Les effets secondaires sont mineurs : on peut observer une petite fièvre et/ou des courbatures.
  • Le prélèvement par ponction dans les os postérieurs du bassin nécessite 48 heures d’hospitalisation. Cet acte se déroule au bloc opératoire, sous anesthésie générale. Il ne comporte aucun risque de paralysie. Le volume prélevé est calculé en fonction du poids du donneur et de celui du malade.

Bon à savoir : le don de moelle osseuse n’est pas douloureux. Et il peut sauver des vies !

Source : communiqué de presse France ADOT (Fédération des Associations pour le Don d’Organes et de Tissus humains).

À lire aussi :

Témoignage : j’ai donné ma moelle osseuse

 »Donner de ma moelle osseuse pour sauver une vie ? Je n’ai pas hésité »

Un pull de Noël pour sensibiliser au don de moelle osseuse



Première apparition