samedi , 25 janvier 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Epidémie de grippe : l’activité s’intensifie dans six régions

Epidémie de grippe : l’activité s’intensifie dans six régions

Elle s’est fait attendre, mais c’est confirmé : la grippe s’installe dans l’Hexagone. L’annonce provient du dernier bulletin épidémiologique de l’agence sanitaire Santé Publique France, chargée d’analyser les données de la grippe issues de son réseau de partenaires et de publier les indicateurs résultant de l’analyse de ces données dans ce dernier. Celle-ci souligne une « augmentation des indicateurs de l’activité grippale en métropole ».  Six régions sont en phase pré-épidémique : Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Ile-de-France, Occitanie, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Par ailleurs, le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 51 cas pour 100 000 habitants.

L’Agence souligne également que « la proportion de syndromes grippaux parmi les consultations de SOS Médecins est en légère augmentation, passant de 4% en semaine 52 (23 décembre au 29 décembre) contre 3,5% en semaine 51 (16 décembre au 22 décembre).» Autre indicateur en augmentation par rapport à la semaine précédente : le nombre d’hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal ( 3,4/1 000 habitants en s52, contre 2,8/1 000  habitants en s51). Par ailleurs, depuis le 4 novembre, 61 cas graves de grippe ont été signalés, dont 9 en semaine 52. L’âge moyen des cas est de 54 ans. Un virus de type A a été identifié chez 43 cas et un virus de type B chez 15 cas. 4 personnes sont également décédées.

© Réseau Sentinelles

Une couverture vaccinale encore insuffisante malgré une hausse enregistrée l’an dernier

Concernant les 61 cas de grippe dits « graves »,  Santé Publique France indique que la majorité d’entre eux (49 cas) présentait des facteurs de risque. Et 28 des 40 cas pour lesquels le statut vaccinal est renseigné ne sont pas vaccinés. L’Agence souligne également une prévalence du virus dans les collectivités pour personnes âgées :  depuis la semaine 40 (30 septembre au 6 octobre), pour environ 10 000 collectivités de personnes âgées recensées en France, 178 épisodes de cas groupés d’infection respiratoire aiguë (IRA) ont été signalés. 

Selon les années, deux à six millions de personnes sont touchées par la grippe. L’hiver dernier (2018-2019), l’épidémie a été particulièrement sévère, malgré sa courte durée de huit semaines. Santé Publique France estime que plus de 65 600 passages aux urgences ont été recensés pour syndrome grippal dont plus de 10 700 ont conduit à une hospitalisation. Par ailleurs, 8 100 décès tous âges confondus ont pu être attribués au virus. La vaccination contre la grippe saisonnière est particulièrement recommandée pour les personnes dîtes « fragiles » (les personnes de 65 ans et plus, celles atteintes d’une maladie chronique ou d’obésité sévère, ou encore les femmes enceintes).

En vidéo : Qui sont les personnes à risque devant se faire vacciner contre la grippe ?

Mais si, au cours de la saison 2018-2019, la couverture vaccinale de la population a augmenté (+1,2 point par rapport à 2017-18), elle reste encore insuffisante avec moins d’une personne fragile sur deux vaccinée (46,8 %). Depuis 2012, l’Inserm propose aux internautes résidant en France métropolitaine de participer à la surveillance de la grippe, quels que soient leur âge, nationalité et état de santé, via le dispositif « GrippeNet.fr ». Grâce aux données recueillies, les experts souhaitent mieux connaître les facteurs de risque liés à la grippe, sa diffusion à l’échelle française et européenne, l’impact de la vaccination ou encore le comportement de la population vis-à-vis de la maladie.

Pour prévenir la transmission de la grippe, certaines mesures s’imposent : 

– La vaccination est la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications. Un délai de 15 jours après la vaccination est nécessaire pour être protégé. Néanmoins, elle est particulièrement recommandée pour les personnes dites « à risque » ( les + de 65 ans, les personnes atteintes d’une pathologie cardiaque, d’une insuffisance respiratoire, les femmes enceintes, ou les personnes obèses). 

– Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique

– Tousser ou éternuer dans son coude

– Utiliser un mouchoir à usage unique

– Aérer son intérieur en ouvrant grand ses fenêtres au moins 10 minutes chaque matin

– Porter un masque jetable quand on présente un syndrome grippal, en particulier au contact des personnes fragiles

Source : Santé publique France

À lire aussi

Première apparition