lundi , 30 mars 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » État-Unis : une adolescente de 15 ans terrassée par la grippe

État-Unis : une adolescente de 15 ans terrassée par la grippe


Une maladie banale, la grippe saisonnière ? Pas toujours. Aux États-Unis, une adolescente de 15 ans a succombé à la grippe en l’espace de quelques jours seulement – elle était pourtant sportive et en bonne santé.

Cette triste histoire débute le 30 décembre 2019. Lacie Rian Fisher (15 ans) annonce à ses parents qu’elle ne pourra pas participer au championnat de basket-ball de son lycée – elle est pompom girl. Son père ne s’inquiète pas trop : la jeune fille présente des symptômes grippaux classiques (des courbatures, un manque d’appétit, la peau moite) et il lui recommande d’aller se reposer.

L’adolescente passe le week-end au lit – sous la couette et avec du jus de pomme. Mais quand arrive le lundi matin, 9 heures, elle ne se sent toujours pas mieux : son père décide donc de l’amener chez le pédiatre. En descendant de la voiture, devant le cabinet du médecin, Lacie Rian crie, tombe puis s’évanouit. Elle ne se réveillera jamais : son décès est officiellement prononcé à 16h45.

Le choc septique, une complication grave de la grippe

Que s’est-il passé ? La jeune fille de 15 ans a succombé à un choc septique, une complication de la grippe qui s’apparente à une septicémie. En clair : en cas de grippe, si la maladie est grave et/ou que le système immunitaire est affaibli, les mécanismes naturels de lutte contre l’infection peuvent se propager dans tout le corps : en résulte une suractivité du système immunitaire et une inflammation généralisée de l’organisme.

Il est à noter que cette complication grippale ne concerne pas que les personnes fragiles : elle peut aussi survenir chez les individus en bonne santé.

Comment reconnaître un choc septique ? Le choc septique se caractérise par une fièvre importante (avec une impression de "peau chaude") ou au contraire par une hypothermie (le malade semble très froid et a des frissons).

La respiration et le rythme cardiaque sont accélérés de façon anormale. On peut observer des symptômes neurologiques : le malade est confus, il a du mal à réfléchir, il se sent agité. Plus rarement, il peut y avoir une éruption cutanée, des ecchymoses ("bleus") et/ou des saignements.

À lire aussi :

Pourquoi les femmes enceintes ne se font pas vacciner contre la grippe ?

Kylian, 9 ans est mort de la grippe

Nez qui coule, frissons : c’est la grippe ou un méchant rhume ?



Première apparition