lundi , 21 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Face au coronavirus, les hommes ont une moins bonne réponse immunitaire que les femmes

Face au coronavirus, les hommes ont une moins bonne réponse immunitaire que les femmes


Les hommes sont davantage victimes de formes graves et de décès face au coronavirus, que les femmes. Une récente étude, publiée dans la revue Nature explique : cela tiendrait à la qualité de la réponse immunitaire, moins bonne chez les hommes que chez les femmes.

Dans la réponse immunitaire face au coronavirus, le corps active un certain type de cellules, baptisée "lymphocytes T". T symbolise le "thymus" soit l’endroit où le développement de ces cellules s’achève. Or, en étudiant la réponse immunitaire globale de 22 femmes et de 17 hommes (pour la plupart âgés de plus de 60 ans), des médecins se sont aperçus que les hommes activaient moins ces cellules que les femmes.

Le corps des femmes, prévu pour lutter contre les infections

Résultat ? L’organisme des hommes combat moins bien l’infection au virus que celui des femmes. En vieillissant, ce phénomène s’aggrave. Concrètement, moins ils produisent de lymphocytes T et plus la maladie tend à prendre une forme grave.

Mais alors pourquoi les femmes les développeraient-elles mieux ? Selon les scientifiques, cela pourrait s’expliquer par un réflexe immunitaire du corps féminin, habitué à lutter contre les potentielles agressions extérieures lors d’une grossesse. Pour protéger le foetus, l’organisme aurait une réaction immunitaire plus efficace. Si l’étude est de trop petite taille pour en déduire une loi universelle, elle donne au moins quelques éléments de réponse.

Lire aussi :

  • Coronavirus : hommes ou femmes, qui sont les plus touchés ?
  • Le coronavirus a renforcé l’inégalité au travail entre hommes et femmes



Première apparition