samedi , 28 mars 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Fake news : le coronavirus covid-19 va-t-il (vraiment) disparaître au printemps ?

Fake news : le coronavirus covid-19 va-t-il (vraiment) disparaître au printemps ?


Le président des État-Unis Donald Trump en est persuadé : l’arrivée du printemps signera la fin de l’épidémie de coronavirus, déjà responsable de 1400 décès principalement en Asie. Dans un premier tweet publié ce 8 février 2020, "Donald J. Trump" affirme que si la situation n’est "pas facile", la Chine parviendra à éradiquer le virus "notamment grâce au redoux des températures, en espérant qu’elles affaiblissent le virus et le fassent disparaître".

Nouveau pronostic présidentiel ce lundi 10 février 2020, lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche : "j’ai longuement discuté avec le président Xi Jinping (…) et il est très confiant. (…) Il pense que d’ici avril (…) la chaleur aura éliminé ce virus. Ce serait une bonne chose".

Le coronavirus covid-19 est encore méconnu

Le virus covid-19 sera-t-il éradiqué par le printemps ? Rien n’est moins sûr. Pour le Pr. William Schaffner, spécialiste des maladies infectieuses à la Vanderbilt University (États-Unis) : "le coronavirus covid-19 est un nouveau virus que l’on connaît encore très peu : on peut rien prédire, on ne peut rien affirmer". "Quelqu’un a dit au président que les infections respiratoires (telles que la grippe) sont affaiblies au printemps et en été : c’est vrai, mais ce n’est pas forcément transposable au virus covid-19" ajoute-t-il.

Par ailleurs, comme l’explique le Pr. David Heymann, spécialiste des maladies infectieuses à la London School of Hygiene and Tropical Medicine (Grande-Bretagne), "les coronavirus peuvent très probablement se propager à la faveur de températures élevées" à la manière du coronavirus MERS en Arabie Saoudite en août 2013.

"Un scénario possible (bien qu’extrême) serait que le coronavirus covid-19 se calme durant la saison chaude pour revenir à la prochaine saison froide, ce qui rendrait la pathologie endémique et ce qui permettrait sa propagation dans le monde entier" souligne enfin le Pr. Paul Hunter, professeur de médecine à la University of East Anglia (Grande-Bretagne). Conclusion : ne nous réjouissons pas trop vite…

À lire aussi :

Coronavirus : quels sont les symptômes chez le chat ?

Fake news : non, le fenouil n’est pas un remède contre le coronavirus chinois !

Coronavirus : halte au racisme anti-asiatique



Première apparition