dimanche , 20 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Grossesse : le café serait néfaste dès la première goutte

Grossesse : le café serait néfaste dès la première goutte


Enceinte, puis-je boire un peu, beaucoup, pas du tout de café ? Les avis divergent… Jusqu’ici les scientifiques estimaient qu’en deçà d’une certaine dose, le café pouvait être inoffensif pour le foetus. Mais une récente étude publiée le journal BMJ Evidence-Based Medicine change la donne.

"La caféine est associée à la plupart des problèmes répertoriés pendant la grossesse", explique l’étude. Les scientifiques sont clairs : dès la première goutte, le café n’est pas bon pour la mère et son enfant. S’ils estiment qu’il faudrait proscrire le café pour les femmes déjà enceintes, ils vont même jusqu’à le déconseiller aux femmes qui essayent d’avoir un enfant.

Risques de fausse couche et de bébé mort né

Et pour cause, après analyse de 1 200 études sur la question, les médecins ont synthétisé les risques de manière précise. La caféine augmente les fausses couches, les problèmes de prises de poids du foetus (trop ou pas assez), la leucémie infantile et enfin la mortinatalité qui s’exprime par une naissance prématurée à 22 semaines d’un foetus sans vie. Ces observations ont d’ailleurs été exprimées par l’Organisation mondiale de la santé, qui recommande pour sa part de ne pas excéder 300 mg (3 tasses) de café par jour.

Pour rappel, le café n’est pas seul à contenir de la caféine et à être fortement déconseillé aux femmes au cours de leur grossesse. C’est aussi le cas du thé, de certains sodas et boissons énergétiques. Selon cette nouvelle étude, lors de la croissance du foetus, il faudrait donc arrêter de consommer toute forme de caféine, au même titre que l’alcool.

Lire aussi :

  • Boire trop de café provoquerait des migraines
  • Une nouvelle raison d’éviter le paracétamol pendant la grossesse



Première apparition