samedi , 19 octobre 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Immunothérapie contre le cancer : 1 patient sur 4 répond bien au traitement

Immunothérapie contre le cancer : 1 patient sur 4 répond bien au traitement

Selon une analyse menée sur plus de 11 000 patients, 25% des malades du cancer traités par immunothérapie obtiennent une réponse prolongée à ce type de traitement, indépendamment du type de cancer.


© istock

L’immunothérapie est une approche qui a bouleversé la prise en charge des cancers. Elle consiste à stimuler les défenses immunitaires du patient afin que son corps lutte plus efficacement contre la maladie.

Et dans le domaine du cancer, il semble que cette approche thérapeutique fonctionne bien, puisque, selon une méta-analyse de 19 études menées sur 11 640 patients, un quart d’entre eux ont obtenu une réponse prolongée au traitement.

Menée par l’Institut Curie en collaboration avec l’Inserm et l’Institut Gustave Roussy, cette étude est parue dans le journal JCo Precision Oncology. Outre le fait que 25% des patients ont eu une réponse prolongée à l’immunothérapie contre leur cancer, l’étude a montré que certaines immunothérapies donnaient un taux plus élevé que d’autres. Dans le détail, il s’agit en l’occurrence des inhibiteurs de PD1/PDL1, meilleurs semble-t-il que les inhibiteurs de CTLA4.

Ces réponses prolongées représentent ce que nous souhaitons observer chez tous nos patients atteints de cancers métastatiques. Le développement de notre méthodologie inédite que l’on peut appliquer à n’importe quel type de cancer sera certainement très utile pour la communauté scientifique en vue de comparer l’efficacité des nouvelles stratégies thérapeutiques en cours d’évaluation”, a expliqué le Pr Christophe le Tourneau, chef du département d‘essais cliniques précoces (D3i) de l’Institut Curie.

Ces travaux soulignent en outre que plus l’immunothérapie est administrée tôt, plus la probabilité d’obtenir une réponse prolongée au traitement est élevée.

La méta-analyse a permis de voir, par ailleurs, que 11% des patients traités par chimiothérapie ou thérapie ciblée ont bénéficié d’une réponse prolongée.

Au vu des données très encourageantes quant à l’immunothérapie contre les cancers, l’Institut Curie encourage les médecins “à prescrire l’immunothérapie à des stades plus précoces de cancers” et compte bien approfondir les connaissances quant à cette approche thérapeutique pour “développer de nouveaux médicaments, savoir mieux les utiliser, les combiner aux autres traitements et en faire bénéficier le maximum de patients”.

Source : Institut Curie

À lire aussi


Première apparition