mercredi , 23 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » La confiance dans les vaccins reste faible en Europe, mais remonte légèrement – Santé

La confiance dans les vaccins reste faible en Europe, mais remonte légèrement – Santé


La confiance dans la vaccination reste basse en Europe, mais a quand même tendance à légèrement augmenter, estiment des chercheurs, qui soulignent l’importance de ce genre d’enquêtes dans la perspective d’un futur vaccin contre le Covid-19.

« Avec des maladies émergentes comme le Covid-19, il est vital de surveiller régulièrement l’état de l’opinion publique pour identifier rapidement les pays et les groupes où la confiance s’érode« , a commenté l’auteur principal de cette étude d’une ampleur inédite, la Pr Heidi Larson, de la London School of Hygiene & Tropical Medicine.

Cela permettra de déterminer « où il faut agir pour rétablir la confiance, afin qu’un maximum de gens puisse bénéficier de nouveaux vaccins qui sauveront des vies », a-t-elle poursuivi, citée dans un communiqué de la revue médicale The Lancet, qui publie ces travaux vendredi.

Les chercheurs ont compilé près de 300 enquêtes nationales conduites partout dans le monde entre 2015 et 2019, en les complétant avec de nouveaux éléments et des modélisations informatiques.

Au total, ces travaux rassemblent les réponses de près de 300.000 adultes sur « l’importance, la sécurité et l’efficacité des vaccins ».

En Europe, « la confiance dans la sécurité des vaccins augmente dans plusieurs pays, dont la Finlande, la France, l’Italie, l’Irlande ou le Royaume-Uni », notent les auteurs.

En France, où le sentiment de défiance envers les vaccins a été particulièrement fort ces dernières années, 30% des personnes interrogées dans une enquête de décembre 2019 estimaient que les vaccins étaient sûrs, contre 22% dans un sondage de novembre 2018.

Au Royaume-Uni, la confiance dans la sécurité des vaccins est passée de 47% à 52% entre mai 2018 et novembre 2019. Le mécanisme inverse est observé en Pologne, où on passe de 64% en novembre 2018 à 53% en décembre 2019, ce qui illustre « l’impact croissant d’un mouvement anti-vaccin local très organisé ».

L’étude cible six pays dans lesquels la défiance envers les vaccins a notablement augmenté depuis 2015 : l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, l’Indonésie, le Nigeria, le Pakistan et la Serbie. Les chercheurs y voient « une tendance inquiétante » qui prend racine dans « l’instabilité politique » et « l’extrémisme religieux ».

La Pr Larson pointe également la « désinformation »: « Une baisse importante de la couverture vaccinale coïncide couvent avec des peurs non étayées sur la sécurité des vaccins, qui sèment le doute et la défiance ».

« Avec des maladies émergentes comme le Covid-19, il est vital de surveiller régulièrement l’état de l’opinion publique pour identifier rapidement les pays et les groupes où la confiance s’érode », a commenté l’auteur principal de cette étude d’une ampleur inédite, la Pr Heidi Larson, de la London School of Hygiene & Tropical Medicine. Cela permettra de déterminer « où il faut agir pour rétablir la confiance, afin qu’un maximum de gens puisse bénéficier de nouveaux vaccins qui sauveront des vies », a-t-elle poursuivi, citée dans un communiqué de la revue médicale The Lancet, qui publie ces travaux vendredi. Les chercheurs ont compilé près de 300 enquêtes nationales conduites partout dans le monde entre 2015 et 2019, en les complétant avec de nouveaux éléments et des modélisations informatiques.Au total, ces travaux rassemblent les réponses de près de 300.000 adultes sur « l’importance, la sécurité et l’efficacité des vaccins ».En Europe, « la confiance dans la sécurité des vaccins augmente dans plusieurs pays, dont la Finlande, la France, l’Italie, l’Irlande ou le Royaume-Uni », notent les auteurs. En France, où le sentiment de défiance envers les vaccins a été particulièrement fort ces dernières années, 30% des personnes interrogées dans une enquête de décembre 2019 estimaient que les vaccins étaient sûrs, contre 22% dans un sondage de novembre 2018. Au Royaume-Uni, la confiance dans la sécurité des vaccins est passée de 47% à 52% entre mai 2018 et novembre 2019. Le mécanisme inverse est observé en Pologne, où on passe de 64% en novembre 2018 à 53% en décembre 2019, ce qui illustre « l’impact croissant d’un mouvement anti-vaccin local très organisé ». L’étude cible six pays dans lesquels la défiance envers les vaccins a notablement augmenté depuis 2015 : l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, l’Indonésie, le Nigeria, le Pakistan et la Serbie. Les chercheurs y voient « une tendance inquiétante » qui prend racine dans « l’instabilité politique » et « l’extrémisme religieux ». La Pr Larson pointe également la « désinformation »: « Une baisse importante de la couverture vaccinale coïncide couvent avec des peurs non étayées sur la sécurité des vaccins, qui sèment le doute et la défiance ».


Première apparition