samedi , 17 octobre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » La majorité des maisons de repos sont épargnées par le covid – Santé

La majorité des maisons de repos sont épargnées par le covid – Santé


La majorité des maisons de repos ne compte aucun cas de Covid-19, a rassuré le porte-parole interfédéral Covid-19 Yves Van Laethem vendredi, lors du point presse du Centre de crise. Il a néanmoins rappelé la nécessité d’être particulièrement prudent au contact des personnes âgées.

Sur un graphique désignant le nombre d’infections pour 1.000 résidents, Yves Van Laethem a indiqué la légère hausse qui s’est produite durant l’été, mais surtout l’augmentation qui a commencé à poindre dès la mi-septembre dans les différentes régions du pays. La courbe relative à Bruxelles est la plus élevée, suivie de celles de la Wallonie et de la Flandre.

Concernant le taux de contamination dans les maisons de repos, le 13 octobre, 6 résidents pour 1.000 étaient infectés en Flandre, 9 pour 1.000 en Wallonie et 20 pour 1.000 à Bruxelles. Ces chiffres étaient respectivement de 4, 9 et 12 une semaine auparavant.

Actuellement, 91% des maisons de repos en Flandre ne présentent aucun cas de Covid-19, un taux qui chute légèrement en Wallonie avec 81% et dans la région de Bruxelles-Capitale avec 79%. « Heureusement donc, la majorité des maisons de repos du pays restent sans cas Covid prouvé », a résumé le porte-parole interfédéral.

« Point extrêmement positif »

Le nombre de clusters continue d’augmenter dans toutes les régions. Néanmoins, le nombre de maisons de repos dans lesquelles au moins dix résidents sont atteints reste très faible. « C’est un point extrêmement positif », a commenté M. Van Laethem. En Flandre, 1,7% des maisons de repos comporte plus de dix cas en son sein, en Wallonie, le pourcentage est pratiquement le même, soit 2%, tandis qu’à Bruxelles, il s’élève à 3,8%.

« Si besoin est, nous vous rappelons d’être particulièrement prudents dans vos contacts avec les personnes dans les maisons de repos, soit en tant que famille, soit en tant que personnel soignant – mais vous le savez et vous le faites, et c’est pour cette raison que la situation est encore favorable à ce niveau-là », a conclu Yves Van Laethem.

Sur un graphique désignant le nombre d’infections pour 1.000 résidents, Yves Van Laethem a indiqué la légère hausse qui s’est produite durant l’été, mais surtout l’augmentation qui a commencé à poindre dès la mi-septembre dans les différentes régions du pays. La courbe relative à Bruxelles est la plus élevée, suivie de celles de la Wallonie et de la Flandre. Concernant le taux de contamination dans les maisons de repos, le 13 octobre, 6 résidents pour 1.000 étaient infectés en Flandre, 9 pour 1.000 en Wallonie et 20 pour 1.000 à Bruxelles. Ces chiffres étaient respectivement de 4, 9 et 12 une semaine auparavant. Actuellement, 91% des maisons de repos en Flandre ne présentent aucun cas de Covid-19, un taux qui chute légèrement en Wallonie avec 81% et dans la région de Bruxelles-Capitale avec 79%. « Heureusement donc, la majorité des maisons de repos du pays restent sans cas Covid prouvé », a résumé le porte-parole interfédéral. Le nombre de clusters continue d’augmenter dans toutes les régions. Néanmoins, le nombre de maisons de repos dans lesquelles au moins dix résidents sont atteints reste très faible. « C’est un point extrêmement positif », a commenté M. Van Laethem. En Flandre, 1,7% des maisons de repos comporte plus de dix cas en son sein, en Wallonie, le pourcentage est pratiquement le même, soit 2%, tandis qu’à Bruxelles, il s’élève à 3,8%. « Si besoin est, nous vous rappelons d’être particulièrement prudents dans vos contacts avec les personnes dans les maisons de repos, soit en tant que famille, soit en tant que personnel soignant – mais vous le savez et vous le faites, et c’est pour cette raison que la situation est encore favorable à ce niveau-là », a conclu Yves Van Laethem.


Première apparition