mardi , 28 janvier 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » L'aspirine réduirait les risques de récidive du cancer colorectal

L'aspirine réduirait les risques de récidive du cancer colorectal


Bénéfique pour le coeur ? Risqué pour les AVC… Bon pour lutter contre la mortalité par cancer des personnes de plus de 65 ans… Les effets secondaires de l’aspirine ont toujours agité la recherche médicale, quitte à parfois être contredits avec le temps. Récemment, des chercheurs ont publié une étude dans la revue Carcinogenesis qui souligne que l’aspirine limiterait les risques de récidive du cancer du colon.

L’étude a été menée sur des souris a qui on a administré différentes doses d’aspirine en étudiant leur prolifération cellulaire. Les chercheurs américains du département de diagnostic moléculaire, thérapeutique et oncologie translationnelle du centre médical City of Hope se sont aperçus que plus elles recevaient d’aspirine, et plus leurs cellules avaient tendance à mourir, et non à proliférer. Cette action s’applique notamment aux cellules cancéreuses.

Aspirine, médicament miracle ?

Une fois de plus, la recherche confirme que l’aspirine est utile dans la prévention de maladies induites par une inflammation chronique. C’est le cas de Parkinson, d’Alzheimer ou encore comme l’indique ce résultat, de cancers.

Cela dit, l’aspirine est un anti-inflammatoire. Un des premiers effets secondaires de ce type de médicament sur le système digestif est l’irritation de la muqueuse. Le médicament pourrait donc être utile dans la mesure où il bloquerait la prolifération des cellules cancéreuses en les tuant, mais il doit être manié avec précautions pour ne pas trop abîmer l’appareil gastro-intestinal. Après cette découverte, les chercheurs s’intéressent à trouver la dose parfaite pour combiner ces deux problématiques.

Lire aussi :

L’aspirine : plus de bénéfices que de risques

L’aspirine efficace dans la prévention du cancer du canal biliaire



Première apparition