dimanche , 20 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Le fossé masturbatoire, qu'est-ce que c'est ?

Le fossé masturbatoire, qu'est-ce que c'est ?

C’est une enquête menée par la marque de sextoys Womanizer qui a révélé cette question, en interrogeant 6 000 personnes dans 12 pays différents pour comprendre les habitudes en matière de masturbation. Une journée de sensibilisation à la masturbation égalitaire a même lieu ce le 5 septembre.

Manque d’éducation sexuelle

En utilisant la même méthode de calcul que pour le fossé salarial (selon l’Office Allemand de la Statistique, l’étude à été réalisée à Berlin), les chercheurs se sont aperçus que le fossé entre hommes et femmes concernant la masturbation était de 68%. Il s’agit de l’écart de fréquence masturbatoire entre les deux sexes. En moyenne, les hommes affirment se faire du bien 154 fois par an, quand les femmes ne le feraient que 49 fois, soit plus de trois fois moins.

Faites le calcul : rapporté sur les 365 jours de l’année, on tombe à 249 points d’écart : cela signifie que si les hommes se masturbent depuis le début de l’année, les femmes ne commencent à le faire que le 249 ème jour de l’année : soit le 5 septembre. A partir de cette date, on considère que les deux sexes se masturbent équitablement.

"Bien sûr, personne ne devrait se sentir obligé de se masturber s’il n’en a pas envie ! Mais : la masturbation est une partie importante de l’autonomie sexuelle, souligne Johanna Rief, Head of Sexual Empowerment chez Womanizer, malheureusement, la honte, la stigmatisation sociale et le manque d’éducation empêchent de nombreuses femmes d’explorer leur propre sexualité. Malheureusement, la honte, la stigmatisation sociale et le manque d’éducation empêchent de nombreuses femmes d’explorer leur propre sexualité."

Et en France ? Les hommes en France se masturbent 104 fois par an, tandis que les femmes 40 fois, ce qui ramène la date "égalitaire" au 14 août. Mais l’écart homme / femme reste important, soulignant que la masturbation masculine est plus normalisée : 29 % des français déclarent que la masturbation masculine est devenue complètement normale et banale dans notre société, tandis que 15 % pensent que la masturbation féminine est considérée comme tabou et est associée à l’interdit. En outre, 11 % rapportent même qu’elle est vue comme dégoutante et indécente. Cet écart s’expliquerait en grande partie par le manque d’éducation sexuelle : 91% des sondés en France déclarent n’avoir jamais entendu parler de masturbation pendant les cours d’éducation sexuelle, qu’elle soit féminine ou masculine.

Lire aussi :

  • Les secrets de la masturbation féminine
  • Ces façons d’avoir un orgasme dont on ne vous parle pas
Masturbation : le grand écart © Getty Images/iStockphoto
Une libido plus forte chez les hommes ? © Getty Images
Sextoys : socialement plus acceptables pour les femmes ? © Getty Images
Etre un homme et utiliser un sextoy, c’est tabou ? © Getty Images/iStockphoto
Du côté des femmes, la masturbation reste « honteuse » © Getty Images
Ces français qui ne se masturbent pas du tout © Getty Images



Première apparition