mercredi , 22 janvier 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Le kratom, plante anti-anxiété, désormais psychotrope et interdit

Le kratom, plante anti-anxiété, désormais psychotrope et interdit


Originaire d’Asie du Sud-Est, le kratom, ou Mitragyna speciosa, est une plante dotée d’effets psychoactifs, et dotée de propriétés anti-anxiété. De fait, elle est parfois utilisée en substitut aux opiacés, notamment aux États-Unis suite à la crise des opioïdes qui a entraîné de nombreux décès du fait de surdoses.

Comme le précise l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) dans un nouveau point d’information, le kratom contient de la mitragynine et la 7-hydroxymitragynine, qui sont des alcaloïdes actifs sur les récepteurs de la morphine. De ce fait, elle agit de façon similaire à plusieurs opiacés et peut induire les mêmes effets.

Inquiète de voir cette plante consommée en France et facilement disponible via internet, l’ANSM a confié une enquête au réseau national d’addictovigilance sur la période 2017-2018. Celle-ci a permis de rapporter vingt cas de consommation de kratom en France, “avec une augmentation du nombre d’intoxications ces dernières années (14 cas depuis 2016), à l’origine de dépendance, de syndrome de sevrage, d’anorexie, de perte de poids, d’une décompensation psychotique et d’une hépatite toxique”, déplore l’ANSM. L’Agence précise qu’un décès a également été signalé, dans un contexte de consommation de drogues associée à des médicaments.

L’ANSM a donc jugé bon d’inscrire le kratom et ses composés sur la liste des substances psychotropes, au même titre que les opiacés, les anxiolytiques, les somnifères ou encore les antipsychotiques. En conséquence, la détention et l’achat de kratom et/ou de ses dérivés sont désormais interdits en France. Une décision prise dans un arrêté publié le 23 décembre 2019.

Pour l’ANSM, le but est d’éviter d’arriver à la situation des États-Unis, où le kratom est légal dans 43 États et où près de 100 décès ont été recensés par les autorités de santé du fait de la consommation de cette plante entre juillet 2006 et décembre 2017.

Source : Ansm

À lire aussi




Première apparition