vendredi , 11 décembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Le télétravail est-il mortel pour la libido ?

Le télétravail est-il mortel pour la libido ?


Depuis le mois de mars 2020, à cause de l’épidémie de coronavirus qui sévit sur la planète, le télétravail est devenu une norme en France : de nombreux Français travaillent depuis la maison et ne se rendent plus dans leurs locaux professionnels.

Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, le télétravail n’est pas forcément meilleur pour la santé. Ainsi, selon une étude Ifop pour l’association JNA (Journée Nationale de l’Audition), le télétravail favorise les nuisances sonores ; il contribuerait également à la prise de poids, à l’apparition de troubles du sommeil, ou encore au développement de douleurs musculaires et articulaires.

Mais ce n’est pas tout : selon une récente étude conduite par le site de rencontres Gleeden auprès de plus de 2500 femmes, le télétravail serait également néfaste pour… la libido.

Le télétravail, mauvais pour l’estime de soi et le désir

Ainsi, 8 françaises sur 10 (79 %) admettent ressentir une "baisse drastique de leur libido" depuis qu’elles ont commencé à télétravailler. Les femmes interrogées ne sont d’ailleurs que 26 % à avoir eu des rapports sexuels depuis le début du second confinement, le 30 octobre dernier…

Comment expliquer cette baisse du désir ? Primo, il y a la crise économique et sanitaire : génératrice de stress, elle constitue la raison principale évoquée par 81 % des répondantes pour expliquer leur baisse de libido.

Par ailleurs, on le sait : le télétravail est traître. Ainsi, 68 % des répondantes mentionnent "une mauvaise gestion de leur temps libre" lorsqu’elles sont en télétravail et l’impression de "ne pas savoir quand s’arrêter"… Pas facile de fixer la frontière travail-vie privée lorsqu’on est à la maison toute la journée !

Enfin, il y a la question de l’estime de soi : comment avoir envie de son/sa partenaire lorsqu’on ne se sent soi-même pas désirable ? Près des deux tiers des répondantes (65 %) indiquent qu’elles ne "se sentent plus sexy ou désirables" depuis qu’elles sont en télétravail. Bref, vivement le retour au bureau…

Source : communiqué de presse Gleeden.

À lire aussi :

Télétravail : les bons gestes anti-coup de pompe

Covid-19 : une "épidémie" de lombalgie due au télétravail

En télétravail, la checklist des gestes à éviter pour sa santé physique et mentale



Première apparition