jeudi , 12 novembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Les berceuses détendent les bébés quelle qu’en soit la langue

Les berceuses détendent les bébés quelle qu’en soit la langue


Tout jeune parent en fait très vite l’expérience : chanter une berceuse fonctionne relativement bien pour calmer et apaiser son bébé. Mais serait-ce le cas si on lui chantait une berceuse dans une autre langue que sa langue maternelle ? Il semble bien que oui, en tout cas si l’on en croit une nouvelle étude, parue dans la revue Nature Human Behaviour ce 19 octobre, et menée par des chercheurs du Music Lab de l’Université de Harvard (États-Unis). 

Les chercheurs ont ici recruté 144 enfants américains, à qui ils ont montré une vidéo de deux personnes chantant une berceuse ou toute autre chose. Les seize chansons sélectionnées provenaient du monde entier, et servaient à l’origine à exprimer son amour, guérir des malades ou pousser les gens à danser. Des langues comme le gaélique écossais, le hopi (une langue aztèque) et le nahuatl occidental (langue d’Amérique centrale) ainsi que des régions telles que la Polynésie, l’Amérique centrale et le Moyen-Orient étaient représentées dans les chansons choisies.

Pour mesurer l’état de relaxation des nourrissons face aux enregistrements, les chercheurs se sont concentrés sur la dilatation de la pupille, les changements de fréquence cardiaque, l’activité électrodermique, la fréquence des clignement des yeux et la direction du regard comme indicateurs de relaxation ou d’agitation. Verdict : la plupart des nourrissons ont présenté une diminution de la fréquence cardiaque et de la dilatation de la pupille, et une activité électrodermique atténuée en réponse aux berceuses inconnues. Preuve qu’ils en ont apprécié la mélodie et les sonorités alors même qu’il s’agissait de musiques complètement inconnues, et se sont détendus.

Dans un second temps, l’équipe de recherche a demandé aux parents d’écouter deux types de chansons, et de choisir celle qu’ils choisiraient pour apaiser ou endormir leur bébé. Ils ont presque toujours choisi la berceuse, preuve qu’ils en ont reconnu les éléments mélodiques universels.

Calmer un bébé difficile est une question cruciale pour les parents. Ceux d’entre nous qui ont des enfants peuvent être particulièrement sensibles aux caractéristiques acoustiques qui apparaissent universellement dans les berceuses, car celles-ci sont les plus susceptibles de calmer efficacement nos nourrissons”, a commenté Samuel Mehr, coauteur de l’étude. 

Alors que la musique en général était relaxante, il y avait quelque chose dans les berceuses qui était particulièrement relaxant, donc en théorie, il pourrait y avoir des moyens d’optimiser la musique que nous faisons écouter aux nourrissons, pour la rendre plus efficace”, a ajouté Constance Bainbridge, première auteure de l’étude. Cette dernière fournit ainsi des données intéressantes pour des applications concrètes dans le domaine de la musicothérapie en milieu médical, un domaine encore assez peu exploré.


Première apparition