mardi , 28 janvier 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Les buveurs de thé réguliers sont plus susceptibles de gagner en espérance de vie

Les buveurs de thé réguliers sont plus susceptibles de gagner en espérance de vie


Le thé, deuxième boisson la plus consommée dans le monde après l’eau, est riche en polyphénols c’est pourquoi on le dit bon pour la santé grâce à ses nombreuses vertus : effet antioxydant, anti-inflammatoire… Une nouvelle étude publiée dans la revue European Journal of Preventive Cardiology confirme ses bienfaits puisque le fait d’en boire au moins trois fois par semaine serait associé à une meilleure espérance de vie. Et pour cause, cela permettrait de réduire les maladies cardiovasculaires et décès de toutes causes. Ces effets favorables sur la santé seraient plus importants pour le thé vert (par rapport au thé noir) et pour les buveurs habituels de thé, sur le long terme.

L’analyse a inclus 100 902 participants sans antécédents de crise cardiaque, d’AVC ou de cancer. Les participants ont été classés en deux groupes : les buveurs de thé habituels (trois fois ou plus par semaine) et les buveurs de thé non habituels (moins de trois fois par semaine) puis suivis pendant une durée médiane de 7,3 ans. Les résultats ont montré que la consommation régulière de thé était associée à des années de vie plus saines et à une espérance de vie plus longue. Par exemple, les analyses ont estimé que les buveurs de thé habituels de 50 ans développeraient une maladie coronarienne ou un AVC 1,41 ans plus tard et vivraient 1,26 ans de plus que ceux qui n’en consomment jamais ou rarement.

Pourquoi il est très important d’en boire régulièrement

Comparés aux personnes qui ne sont pas ou peu adeptes de cette boisson, les consommateurs réguliers de thé avaient un risque 20% plus faible de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral, et un risque 15% plus faible de décès toutes causes confondues. Comme l’explique le site Slate qui relaie l’étude, les scientifiques ont également analysé à quel point la durée de consommation de thé a influencé la santé d’un sous-groupe de 14 081 participants sur une période de huit ans. Il s’avère que les buveurs de thé habituels qui ont maintenu cette habitude dans les deux enquêtes présentaient une réduction de 39% de développer une maladie cardiovasculaire ou un AVC.

Les chercheurs ont su trouver l’explication de cette association bénéfique.


icon-quotes

« Les principaux composés bioactifs du thé, à savoir les polyphénols, ne sont pas stockés dans le corps à long terme. Ainsi, une consommation fréquente de thé sur une période prolongée peut être nécessaire pour l’effet cardioprotecteur », explique le Pr Dongfeng Gu, l’auteur principal de cette étude.

Attention cependant : une sous-analyse par type de thé montre que celle-ci s’applique uniquement au thé vert. Deux facteurs entrent en jeu, le premier étant que le thé vert est une riche source de polyphénols, qui protègent contre les maladies cardiovasculaires et ses facteurs de risque notamment l’hypertension artérielle. Le thé noir est quant à lui entièrement fermenté et pendant ce processus, les polyphénols sont oxydés en pigments et peuvent perdre leurs effets antioxydants. 

Deuxièmement, le thé noir est souvent servi avec du lait, ce qui, selon des recherches antérieures, peut contrecarrer les effets favorables du thé sur la fonction vasculaire. Les auteurs ont conclu que d’autres études scientifiques doivent être menées sur le long terme et sur de grandes cohortes de participants pour confirmer ces résultats et si possible fournir des preuves pour mettre en place des recommandations de style de vie. Il ne faut cependant pas oublier que le thé constitue, avec le café, l’un des principaux vecteurs alimentaires de caféine.

À lire aussi

Première apparition