lundi , 13 juillet 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Les jeunes français consomment moins de cannabis et de tabac

Les jeunes français consomment moins de cannabis et de tabac


Selon l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) les jeunes de 11 à 15 ans ont vu leurs consommations d’alcool, de tabac ou encore de cannabis baisser entre 2014 et 2018. Si les addictions ont eu tendance à repartir à la hausse avec le confinement, cette tendance globale sur les quatre dernières années à de quoi rassurer les parents ! D’autant que l’étude a été menée à très large échelle par l’Organisation mondiale de la santé sur 44 pays ou régions d’Europe et au Canada. Au total, ce sont 227 000 adolescents qui y ont participé.

La cigarette a moins la cote auprès les adolescents : ils étaient plus de la moitié à l’avoir essayée sur leur fin de collège en 2014, contre un tiers en 2018. Côté cannabis, on s’inquiétait de voir grimper la courbe d’expérimentation en France depuis 2006. Mais cette dernière étude souligne une baisse significative pour les jeunes de 15 ans. En 2018, ils sont 16,5% à avouer avoir déjà testé. Un chiffre de 12 points supérieur en 2014. Pour ceux qui fument du tabac ou du cannabis "au cours du mois", les proportions baissent aussi.

Les jeunes français continuent de goûter plus que les autres

Concernant l’alcool : en 2014, 79,2% des jeunes de cette tranche d’âge confiait en avoir déjà bu. En 2018, ils étaient 70% à en témoigner. Toujours en 2014, 17,1% des jeunes de 15 ans (surtout des garçons) témoignaient avoir expérimenté la sensation d’ivresse. En 2018, ils n’étaient plus que 12,9%. Cela dit, la France est le pays qui compte le plus grand taux de "goûteurs" d’alcool avant l’entrée en classe de sixième !

Ils sont encore un tiers à l’affirmer (contre 49,8% en 2014). En France, les garçons de 11 ans sont 39 % à avoir déjà bu une boisson alcoolisée, les filles 25%, contre respectivement 20 % et 11 % en moyenne parmi les jeunes du même âge dans tous les pays ou régions ensemble. Là encore, les garçons sont plus nombreux que les filles. A partir de 13 ans, les deux sexes témoignent d’une consommation similaire à quelques exceptions près.

Le rapport souligne tout de même : "Comparés aux autres pays, les niveaux d’usage d’alcool, de tabac et de cannabis des adolescents français sont au-dessus des moyennes. On note en particulier une plus grande précocité de l’usage de boissons alcoolisées."

Lire aussi :

  • Pourquoi les cigarettes mentholées sont-elles interdites ?
  • Alcool et tabac : pendant le confinement, le boom des addictions



Première apparition