lundi , 6 juillet 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Les masques médicaux ne sont pas utilisés correctement – Santé

Les masques médicaux ne sont pas utilisés correctement – Santé

Laisser un masque buccal chirurgical sous le menton pendant un certain temps peut entraîner des infections virales, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cependant, les prestataires de soins en Belgique sont autorisés à le faire depuis des semaines, rapporte De Morgen jeudi.

Le 21 mars, l’institut scientifique Sciensano et le Risk Management Group (RMG) ont partagé une instruction sur l’utilisation des masques buccaux, sur la base de recommandations du Conseil supérieur de la santé et du Risk Assessment Group (RAG). Elle stipule que, compte tenu des circonstances exceptionnelles, un masque buccal chirurgical peut être utilisé pendant 8 heures et être conservé sur soi, autour du cou mais jamais dans la poche.

Mais porter un masque chirurgical sous le menton est une pratique dangereuse, écrit Hans Kluge, directeur régional de l’OMS, dans un e-mail consulté par De Morgen. Le message est destiné à Paul Cappelier, président de la Fédération belge des aides-soignants.

Le Conseil supérieur de la santé répond que la phrase concernant le masque autour du cou a déjà été supprimée des directives fédérales le 16 avril. Mais selon De Morgen, cela n’a pas été communiqué aux régions.

Le 21 mars, l’institut scientifique Sciensano et le Risk Management Group (RMG) ont partagé une instruction sur l’utilisation des masques buccaux, sur la base de recommandations du Conseil supérieur de la santé et du Risk Assessment Group (RAG). Elle stipule que, compte tenu des circonstances exceptionnelles, un masque buccal chirurgical peut être utilisé pendant 8 heures et être conservé sur soi, autour du cou mais jamais dans la poche. Mais porter un masque chirurgical sous le menton est une pratique dangereuse, écrit Hans Kluge, directeur régional de l’OMS, dans un e-mail consulté par De Morgen. Le message est destiné à Paul Cappelier, président de la Fédération belge des aides-soignants. Le Conseil supérieur de la santé répond que la phrase concernant le masque autour du cou a déjà été supprimée des directives fédérales le 16 avril. Mais selon De Morgen, cela n’a pas été communiqué aux régions.


Première apparition