mardi , 25 février 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Maggie De Block sur le coronavirus: « Aucune raison de paniquer mais la vigilance reste de mise » – Santé

Maggie De Block sur le coronavirus: « Aucune raison de paniquer mais la vigilance reste de mise » – Santé

« Il n’y a aucune raison de céder à la panique, même si la vigilance reste de mise », a déclaré la ministre de la Santé publique Maggie De Block jeudi matin à son arrivée à un Conseil de l’UE extraordinaire consacré à l’épidémie du nouveau coronavirus. « On dénombre actuellement 40 personnes infectées par le nouveau coronavirus en Europe, dont un cas en Belgique. La situation doit naturellement être suivie de près », a-t-elle rappelé.

À la question de savoir si des mesures supplémentaires devraient être prises, la ministre belge a répondu que « l’on suit les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ». Pour Mme De Block (Open Vld), il est surtout nécessaire que les États membres adoptent les mêmes mesures.

« La réunion de ce jeudi a pour objectif d’améliorer le partage des informations entre les pays de l’Union et de fournir une information correcte aux voyageurs qui se rendent en Europe », a détaillé le ministre croate de la Santé, Vili Bero¨, qui préside la réunion. « Nous voulons également vérifier que nous disposons de suffisamment de matériel médical pour combattre le nouveau coronovirus Covid-19. »

Le commissaire européen en gestion des crises, Janez Lenarcic, a pour sa part insisté sur le risque limité de contamination en Europe. « Nous devons toutefois nous préparer à tous les scénarios,  » a-t-il ajouté.

Pour la commissaire à la Santé Stella Kyriakides, les États membres doivent intensifier leurs efforts et augmenter la capacité d’accueil des hôpitaux ainsi que les moyens de détection et de protection contre le virus. Dans les faits toutefois, la capacité d’action de l’UE se trouve limitée car cette compétence échoit aux États membres.

Maggie De Block a par ailleurs rappelé jeudi que les remarques racistes envers les personnes d’origine asiatique qui fleurissent sur les réseaux sociaux étaient inacceptables.

À la question de savoir si des mesures supplémentaires devraient être prises, la ministre belge a répondu que « l’on suit les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ». Pour Mme De Block (Open Vld), il est surtout nécessaire que les États membres adoptent les mêmes mesures. « La réunion de ce jeudi a pour objectif d’améliorer le partage des informations entre les pays de l’Union et de fournir une information correcte aux voyageurs qui se rendent en Europe », a détaillé le ministre croate de la Santé, Vili Bero¨, qui préside la réunion. « Nous voulons également vérifier que nous disposons de suffisamment de matériel médical pour combattre le nouveau coronovirus Covid-19. » Le commissaire européen en gestion des crises, Janez Lenarcic, a pour sa part insisté sur le risque limité de contamination en Europe. « Nous devons toutefois nous préparer à tous les scénarios,  » a-t-il ajouté. Pour la commissaire à la Santé Stella Kyriakides, les États membres doivent intensifier leurs efforts et augmenter la capacité d’accueil des hôpitaux ainsi que les moyens de détection et de protection contre le virus. Dans les faits toutefois, la capacité d’action de l’UE se trouve limitée car cette compétence échoit aux États membres. Maggie De Block a par ailleurs rappelé jeudi que les remarques racistes envers les personnes d’origine asiatique qui fleurissent sur les réseaux sociaux étaient inacceptables.


Première apparition