samedi , 26 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Mais que s'est-il passé pour que le Finistère se trouve privé d'eau potable ?

Mais que s'est-il passé pour que le Finistère se trouve privé d'eau potable ?


Un accident industriel a pollué l’eau potable de cinquante communes du Finistère, rapporte France 3 Régions. L’Aulne, qui distribue l’eau du robinet dans cette zone s’est trouvée contaminée par de l’ammoniaque. C’est l’usine de traitement de l’eau de Coatigrac’h, à Châteaulin qui a tiré le signal d’alarme.

Mais que s’est-il passé ? Une centrale de production de biométhane voisine (Kastellin) a libéré dans l’eau 400 000 litres de digestat. Il s’agit de déchets digérés, issus de la méthanisation des déchets organiques. La méthanisation consiste en un traitement naturel des déchets organiques (boues de stations d’épurations, graisses et matières de vidanges, déchets agricoles ou d’industries agroalimentaires). Celle-ci conduit à une production à la fois de gaz (convertible en énergie : biogaz) et de ces fameux résidus (digestat) qui peuvent servir de compost.

A la suite d’un problème électronique, une des cuves a débordé et s’est déversée dans le bassin d’orage. C’est l’endroit où les eaux pluviales sont stockées avant d’être déversées dans l’Aulne, juste avant l’usine de traitement de l’eau potable de la région.

Quels sont les risques liés à cette eau polluée ?

Le digestat découle de produits naturels et peut être utilisé comme compost… alors pourquoi constitue-t-il une pollution ? Le digestat est un nid à bactéries, il est très riche en pathogènes. Il peut notamment contaminer l’eau de résidus d’antibiotiques ou de bactéries antibiorésistantes, soulignait l’Anses dans un rapport de 2016.

Si vous avez consommé cette eau, il se peut que vous développiez des symptômes similaires à une gastro-entérite explique le site de la préfecture du Finistère. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un médecin traitant dans les plus brefs délais. En attendant, des bouteilles d’eau sont distribuées aux habitants de ces communes. Cela dit, elle peut continuer à être utilisée pour des besoins sanitaires et pour la cuisson des aliments, l’ébullition neutralisant les bactéries présentes dans le liquide.

Lire aussi :

  • Votre eau du robinet est-elle polluée ?
  • 6,4 millions de Français boiraient de l’eau contaminée au tritium



Première apparition