samedi , 12 décembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Masquer les douleurs rebelles grâce à l’électricité

Masquer les douleurs rebelles grâce à l’électricité

Les douleurs sont des processus complexes qui nécessitent une prise en charge multidisciplinaire. Le TENS (Transcutaneous Electrical Nerve Stimulator, stimulateur transcutané électrique) est un des outils de l’arsenal aujourd’hui disponible pour améliorer la qualité de vie des patients atteints de douleurs chroniques ou rebelles. Son principe est simple: délivrer un courant électrique indolore de faible intensité qui brouille les signaux douloureux envoyés au cerveau. «L’objectif n’est pas de supprimer la cause de la douleur. Il s’agit juste de renforcer un système de masquage naturel simple que nous employons tous: frotter l’endroit où l’on vient de se cogner», illustre Valérie Piguet, responsable du Centre multidisciplinaire pour l’évaluation et le traitement de la douleur aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Le courant artificiel prend le pas sur la douleur, qui s’estompe pour un temps variable selon les patients. Un des avantages de ce dispositif est de pouvoir être emporté partout avec soi. Les électrodes peuvent même rester collées sur la peau, le patient peut ainsi faire des séances quand il en ressent le besoin, y compris en déplacement ou au travail.

Reprendre le contrôle

Tous les patients peuvent recourir au TENS, dans la mesure où leurs capacités cognitives permettent l’usage correct de l’appareil. «C’est une bouffée d’autonomie pour les patients, qui peuvent en profiter pour rester moins statiques et bouger plus, ce qui alimente un cercle vertueux de gestion de la douleur, note la Dre Piguet. C’est aussi un moyen de retrouver du contrôle sur la gestion de sa douleur.»

Ce traitement ne présente pas d’effets secondaires et peu de contre-indications. Le courant délivré est de très faible intensité mais peut créer des interférences, il est donc important que les porteurs de stimulateurs ou défibrillateurs cardiaques et de pompes à insuline par exemple, demandent conseil à leur médecin. L’usage du TENS est déconseillé aux femmes enceintes sans avis médical et bien évidemment il est hors de question de l’utiliser dans sa baignoire ou dans une piscine!

On ne dispose pas aujourd’hui de données scientifiques ni en quantité, ni de qualité suffisante pour conclure sur les bénéfices de la méthode sur toutes les douleurs. «En pratique, nous observons que l’effet est très variable selon les patients, mais chez certains elle peut masquer jusqu’à 30 % de la douleur», estime la Dre Piguet. Le TENS est aujourd’hui indiqué, et donc pris en charge par l’assurance maladie, pour les douleurs neuropathiques périphériques. Le dispositif, qui se présente sous la forme d’un petit boîtier, de câbles et d’électrodes, peut être loué ou acheté. Des programmes TENS sont aussi disponibles aujourd’hui sur la plupart des boîtiers d’électrostimulation vendus dans le commerce dans un but de renforcement musculaire et de bien-être.

_____________
Paru dans Générations, Hors-série « Se soigner autrement – Gros plan sur la médecine intégrative », Octobre 2019.


Première apparition