samedi , 12 décembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Oui, on peut être allergique au sapin de Noël

Oui, on peut être allergique au sapin de Noël


Toux, essoufflement, yeux irrités ou qui pleurent, nez qui coule : non ce ne sont pas forcément les premiers symptômes du coronavirus qui viennent de vous frapper. Vous souffrez peut-être simplement du syndrome du sapin de Noël. Les personnes frappées par ce syndrome présentent les même symptômes que ceux provoqués par une allergie saisonnière au pollen.

Cette allergie aux sapins naturels, sorte de version hivernale du rhume des foins, a été décrite dans la littérature scientifique en 2011. Explication : la moisissure naturelle de l’arbre se développe fortement dans un environnement chauffé, provoquant des symptômes allergiques chez les personnes sensibilisées. Les espèces de champignons prolifèrent grâce à leurs spores et, une fois à l’intérieur de la maison, ils spores restent en suspension dans l’air intérieur.

Dans une étude de la revue américaine Annal of Allergy, Asthma and Immunology les chercheurs ont révélé la présence de 53 types de champignons différents sur 28 sapins de Noël analysés.

Un sapin artificiel pour les patients asthmatiques

Certains médecins mettent en garde les asthmatiques contre ces moisissures. Elles pourraient provoquer des réactions allergiques et déclencher des crises d’asthme assez graves, avertit le Dr Andy Whittamore, un médecin généraliste britannique du centre Asthma UK, interrogé par le Sunday express. Un scénario cauchemardesque qui peut être évité en faisant le choix de privilégier un sapin artificiel.

A lire aussi :

  • Fêtes de Noël : attention aux allergies
  • Vous voulez repeindre votre chambre ? Attention aux allergènes
  • Les polluants qu’il faut éviter à la maison
  • Cet air intérieur qui encrasse notre santé



Première apparition