dimanche , 15 décembre 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Paludisme : la soupe aux choux aiderait à combattre la maladie

Paludisme : la soupe aux choux aiderait à combattre la maladie

C’est une découverte fortuite qu’ont fait des chercheurs lors d’une expérience auprès d’enfants. La soupe au chou fermenté serait ainsi capable d’aider l’organisme à se défendre face au parasite du paludisme.


© istock

Tout est parti d’une expérience visant à montrer à des enfants la différence entre un remède à base de plantes et un médicament.

Lors de la semaine de la science au Royaume-Uni, le chercheur Jake Baum, qui travaille sur le paludisme, est intervenu dans l’école primaire “Children of Eden” de Londres. Soucieux de savoir si un remède maison contre le rhume a vraiment une activité prouvée contre le virus du rhume, et désireux de découvrir de nouveaux traitements anti-paludisme, le chercheur a demandé aux enfants d’apporter ce que leur famille utilise en cas de rhume, fièvre ou autre état grippal. Les enfants avaient différentes origines ethniques (Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient), si bien qu’une grande variété de soupes a pu être étudiée.

En tout, 56 échantillons de soupes ont été analysés en laboratoire par Jack Baum et son équipe. Ils ont été incubés pendant 72 heures avec différentes culture de paludisme, contenant Plasmodium falciparum, l’espèce la plus mortelle de Plasmodium, parasites qui causent le paludisme chez l’être humain. 

Les scientifiques ont ensuite observé le résultat, et constaté que cinq des 56 bouillons testés ont permis de réduire de plus de 50% la croissance du parasite sexuellement immature. Pour deux d’entre eux, l’activité inhibitrice était même comparable à celle d’un médicament antipaludique très efficace, la dihydroartémisinine. Quatre échantillons étaient efficaces à 50% pour bloquer la maturation sexuelle des parasites, ce qui diminue la transmission du paludisme. 

L’une des soupes les plus efficaces a été une soupe végétarienne à base de chou fermenté”, a déclaré Jack Baum à la chaîne CNN. “Mais vous savez, les gens chantent les louanges du kimchi et d’autres types de choux fermentés, alors peut-être qu’il y a une raison là-dessous”, suggère le chercheur. Cela dit, aucun ingrédient n’a été commun aux cinq potages montrant un effet contre le paludisme.

Les scientifiques, qui ont publié leurs conclusions dans la revue Archives of Disease in Childhood, liée au British Medical Journal, envisagent désormais des essais cliniques pour tester les principes actifs des soupes en question, une fois ceux-ci identifiés. Étant donné que la résistance aux médicaments antipaludiques ne cesse de progresser, les chercheurs espèrent trouver ici de nouvelles approches contre le paludisme, à partir de remèdes naturels. 

Source : MedicalXpress

À lire aussi

Hélène Bour


Première apparition