dimanche , 18 octobre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Plusieurs hôpitaux bruxellois sont déjà saturés en phase 1A – Santé

Plusieurs hôpitaux bruxellois sont déjà saturés en phase 1A – Santé


Le nombre de patients Covid dépasse la capacité prévue au sein de plusieurs hôpitaux bruxellois, dont les trois établissements du Centre hospitalier interrégional Edith Cavell (Chirec). Des soins habituels pourraient être reportés, a indiqué le groupe hospitalier.

« Si nous passons à la phase 1B, une partie des soins programmés régulièrement dans nos hôpitaux devra être reportée », a déclaré le directeur général médical du Chirec, Philippe El Haddad.

En phase 1A, le groupe hospitalier réserve 36 lits pour les patients atteints du Covid-19 et neuf de plus aux soins intensifs. Les établissements du groupe – l’hôpital Delta à Auderghem, la clinique Saint-Anne Saint-Rémi à Anderlecht et l’hôpital de Braine l’Alleud-Waterloo – ont déjà pris en charge 45 personnes dans les unités de soins régulières. Les neuf lits aux soins intensifs sont eux aussi occupés.

« Nous ne sommes pas encore passés en phase 1B car les autres hôpitaux belges ne sont pas saturés. Nous continuons donc à transférer des patients là où il reste de la place dans le cadre de la phase 1A. Nous transférons un à deux patients par jour », déclare M. El Haddad.

L’hôpital universitaire UZ Brussel à Jette a également dû répartir des patients. L’établissement devrait passer à la phase 1B mercredi. Son unité de soins intensifs compte 10 patients, un nombre qui excède la capacité prévue en phase 1A.

Le réseau hospitalier bruxellois Iris n’est quant à lui pas encore saturé, mais le plafond de la phase 1A y est quasiment atteint. Ses établissements transfèrent eux aussi des patients.

« La procédure de transfert est lourde. Elle se fait au cas par cas et avec une certaine réticence de la part de certains hôpitaux d’accueil. Le nombre de cas de Covid-19 continue donc d’augmenter dans nos unités de soins intensifs », explique l’administrateur délégué des hôpitaux Iris, Etienne Wéry, qui espère que les autorités feront respecter leur décision de mieux répartir les patients entre les hôpitaux belges.

Quatorze hôpitaux ont refusé des patients d’autres établissements

Plusieurs hôpitaux ont refusé des patients d’autres établissements le week-end dernier, contrairement au plan de répartition prévu, déplore une lettre envoyée par le comité « Hospital & Transport Surge Capacity » du SPF Santé publique à tous les hôpitaux à l’occasion du passage à la phase 1A. Selon De Standaard, 14 établissements sont concernés.

Pour que les soins ordinaires puissent se poursuivre autant possible dans tous les hôpitaux, le fédéral a décidé que les patients Covid devraient pouvoir être transférés vers d’autres établissements en cas de besoin.

« Malheureusement, nous avons dû conclure le week-end dernier que tous les hôpitaux ne font pas preuve de solidarité », constate le courrier adressé aux établissements hospitaliers. « Un certain nombre d’hôpitaux en phase 0 déclarent qu’ils sont saturés ou menacent de l’être et refusent des patients. Sachant que leurs collègues sont déjà en phase 1B, c’est inacceptable. » Selon De Standaard, 14 hôpitaux seraient réticents à accueillir des patients venant d’autres régions.

« Si nous passons à la phase 1B, une partie des soins programmés régulièrement dans nos hôpitaux devra être reportée », a déclaré le directeur général médical du Chirec, Philippe El Haddad. En phase 1A, le groupe hospitalier réserve 36 lits pour les patients atteints du Covid-19 et neuf de plus aux soins intensifs. Les établissements du groupe – l’hôpital Delta à Auderghem, la clinique Saint-Anne Saint-Rémi à Anderlecht et l’hôpital de Braine l’Alleud-Waterloo – ont déjà pris en charge 45 personnes dans les unités de soins régulières. Les neuf lits aux soins intensifs sont eux aussi occupés. « Nous ne sommes pas encore passés en phase 1B car les autres hôpitaux belges ne sont pas saturés. Nous continuons donc à transférer des patients là où il reste de la place dans le cadre de la phase 1A. Nous transférons un à deux patients par jour », déclare M. El Haddad. L’hôpital universitaire UZ Brussel à Jette a également dû répartir des patients. L’établissement devrait passer à la phase 1B mercredi. Son unité de soins intensifs compte 10 patients, un nombre qui excède la capacité prévue en phase 1A. Le réseau hospitalier bruxellois Iris n’est quant à lui pas encore saturé, mais le plafond de la phase 1A y est quasiment atteint. Ses établissements transfèrent eux aussi des patients. « La procédure de transfert est lourde. Elle se fait au cas par cas et avec une certaine réticence de la part de certains hôpitaux d’accueil. Le nombre de cas de Covid-19 continue donc d’augmenter dans nos unités de soins intensifs », explique l’administrateur délégué des hôpitaux Iris, Etienne Wéry, qui espère que les autorités feront respecter leur décision de mieux répartir les patients entre les hôpitaux belges.


Première apparition