lundi , 21 octobre 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Québec investit 10 millions annuellement pour les soins dentaires en CHSLD | STÉPHANIE MARIN

Québec investit 10 millions annuellement pour les soins dentaires en CHSLD | STÉPHANIE MARIN


Il a été constaté que l’offre actuelle de services buccodentaires en CHSLD « est inégale, parfois insuffisante ou même inexistante ».

Le gouvernement dit que son objectif est d’offrir des soins préventifs et curatifs ainsi que des soins d’hygiène quotidiens de la bouche à l’ensemble des résidants des CHSLD publics et privés conventionnés.

« C’est un programme à l’échelle de la dignité humaine », a déclaré mardi la ministre des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais.

Tous les soins donnés par le dentiste, le denturologiste et l’hygiéniste dentaire seront rendus sur place, dans le CHSLD, soit dans un local dédié ou dans la chambre du résidant, à l’aide d’équipements portatifs.

Les 42 hygiénistes dentaires qui seront engagées pour le programme de soins vont ainsi se promener d’un CHSLD à l’autre pour rencontrer les résidants, a fait savoir le bureau de la ministre par courriel.

Québec dit viser une approche collaborative entre divers professionnels appelés à prendre soin des aînés, soit les infirmières, les préposés aux bénéficiaires, les dentistes, les denturologistes et les hygiénistes dentaires.

Le gouvernement avait d’abord fait un projet pilote dans trois CHSLD, soit le Foyer Charlesbourg, le CHSLD Fernand-Larocque et le CHSLD Cécile-Godin. Il a noté que ces soins buccodentaires avaient amélioré la qualité de vie des résidants.

Selon les modalités budgétaires du programme, tous les résidants doivent avoir accès à des soins buccodentaires et à des soins d’hygiène quotidiens de la bouche dans un délai rapide. Ils doivent aussi pouvoir bénéficier de soins préventifs périodiques gratuits, dont le détartrage supra et sous-gingival, l’application topique de fluorures et le nettoyage des prothèses dentaires amovibles à l’ultrason.

L’examen buccodentaire complet sera offert gratuitement à raison d’une fois par année. Les résidants peuvent aussi bénéficier d’un examen d’urgence gratuit en tout temps. Ils devront toutefois assumer une partie des coûts des soins buccodentaires effectués par le dentiste ou le denturologiste.

Le budget annuel de 10 millions va servir à payer le salaire des 42 hygiénistes dentaires, le transport de celles-ci et de l’équipement portatif qu’elles utilisent, le matériel utilisé par les préposés aux bénéficiaires pour donner les soins d’hygiène quotidiens de la bouche, notamment les brosses à dents, le dentifrice fluoré, les brosses et le nettoyant à prothèses, ainsi que les honoraires professionnels des dentistes et des denturologistes, a précisé par courriel le bureau de la ministre Blais.

L’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec s’est réjoui de l’annonce, tout comme l’Ordre des dentistes et la Fédération des dentistes spécialistes.

« Chaque aspect des soins a été méticuleusement adapté aux réalités et aux besoins particuliers de la population en CHSLD. Le programme comprend notamment une liste de vérification du diagnostic, du traitement, de la prévention et du suivi en cours, ce qui permettra de s’assurer que tous les intervenants accordent une attention particulière à la santé de la bouche, des dents et des tissus avoisinants des résidants », a fait savoir l’Ordre des dentistes par communiqué.


Première apparition