samedi , 26 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Quel est le meilleur sextoy pour femme ?

Quel est le meilleur sextoy pour femme ?


Le marché des sextoys est comme beaucoup d’autres : l’offre est pléthorique et la concurrence rude. Toutefois, certaines sociétés ont déjà fait leur preuves en matière de sextoys. Parmi elles, l’entreprise française Dorcel, connue pour son Rabbit Orgasmic (environ 60 euros), ou son plug anal Geisha (30 euros environ) ; les allemandes Fun Factory (n°1 en Europe) et Womanizer , devenues des valeurs sûres ; ou encore la suédoise Lelo, réputée pour être qualitative et design.

Les différents types de sextoys pour femmes

« Il y en a plein, répond d’emblée une ex-salariée du Love store concept Passage du désir. Je ne pourrais pas les citer tous mais il y en a pour tous les goûts, tous les types de plaisir recherché, de toutes tailles. »

Les godes

Ancestraux et incontournables, ces manches à jouissance furent initialement créés pour « calmer ces hystériques-nées » que sont les femmes (lol). Au fil du temps, ils ont évolué et ont arboré plus de design à l’instar du Lilith. Oui, mais voilà : quand les fabricants ont compris que les femmes jouissent par le clitoris et qu’il y avait donc plus efficace qu’un simple manche pour les amener à l’orgasme, ils ont alors ajouté au traditionnel « bâton », une petite tête externe pour offrir une stimulation directe du gland du clitoris (en plus de celle, indirecte, provoquée par le frottement du gode sur les contours de la vulve et donc des parois du clitoris). Les Rabbits et ses confrères (tels que le Love Gun par exemple) étaient nés et se différenciaient nettement de leurs homologues sans tête. Ce n’est sans doute pas pour rien si la série à succès Sex in the City a mis à l’honneur ce jouet en particulier !

Les sextoys clitoridiens

A partir de là, on a enfin créé des sextoys plus adaptés au plaisir des femmes. OMG ! Mais alors, quels sont les meilleurs du marché et pourquoi ? Revue de détails avec notre spécialiste.

  • Les galets à frictions intuitive ou vibrants (100 euros chez Lelo) plaisent beaucoup. Ils épousent la forme du clitoris et stimulent donc à la fois le gland et les ailes à travers le contact des lèvres et de l’extérieur du vagin.
  • Les œufs avec embout clitoridien (pouvant être synchronisés avec de la musique ou déclenchés au simple son de la voix) semblent aussi plébiscités par les femmes (compter 100 euros).
  • Pour celles qui ont besoin de sensations très fortes, le Magic Wand (70 euros environ chez Dorcel), énorme manche initialement utilisé par les kinés pour délier les muscles, provoque des vibrations extrêmement intenses. Ce sextoy-là est vraiment réservé à des femmes ayant peu de sensibilité au niveau de la vulve.

La révolution Womanizer

Le véritable changement, ce sont les stimulateurs à succion avec la technique air pleasure, initiés par la marque Womanizer, et basés sur un système ingénieux de micro-aspirations… Certaines les appellent même des machines à orgasme ! « Ces jouets-là sont géniaux, poursuit notre experte. La marque Lelo propose le Sona ou le Sona Cruise (qui allie succion et vibration). Le Womanizer (sans vibration) reste une référence en la matière, avec, là encore, plein de modèles, plus de 12 intensités différentes, etc. Je n’ai eu que des retours dithyrambiques sur ceux-là ! ». ll faut compter entre 50 et 200 euros pour ces petites merveilles.

Bien sûr, des jouets pour stimuler d’autres parties du corps existent aussi, comme les plugs anaux , etc. Nous nous focalisons ici sur les sextoys dédiés au clitoris et au vagin.

Womanizer et autres sextoys à succion : des femmes témoignent

Nous l’avons compris ces sextoys à succion semblent être de véritables machines à orgasme… Mais combien coûtent-ils ? Comment choisir ? Réponses de femmes.

Des débuts parfois difficiles

« Les premières fois je n’ai pas trouvé ça fou… J’ai vu qu’il se passait quelque chose, mais je n’arrivais pas à bien me caler» , explique C. »

Et ce n’est pas E. qui va la contredire : « Womanizer, j’ai eu du mal à m’habituer. Au début, c’est très étrange, car c’est une sensation inconnue sur une zone ultrasensible : le gland du clito. »

Puis des sensations extraordinaires, inédites

« A un moment ça a été la rencontre, poursuit C. J’ai fait 1h30 de Womanizer sans m’arrêter. Je n’ai pas énormément d’autres sextoys, et le gode c’est sympa, mais ça n’a rien à voir : il n’y a pas de machine pareille ! »

« Cela ne ressemble ni à une langue ni à rien, c’est nouveau. Tu n’es pas sur un truc qui appuie sur ton sexe, ça entoure juste le gland, ça contourne… »

« Personnellement, ça me provoque des fourmis partout et je prends un plaisir fou, mais je ne jouis pas avec », m’explique C.

« J’arrive à jouir en deux minutes chrono, mais parfois, je fais durer le plaisir, » confie une autre.

Attention : c’est addictif !

« Après ça devient addictif, souligne E., et c’est assez déroutant d’un point de vue relationnel.  Cela va créer de nouvelles habitudes. Si on est célibataire, ça peut être un peu dangereux, car on a du mal à faire sans. Quand on prend tellement l’habitude avec un sextoy, c’est parfois difficile de jouir avec un homme… en tout cas sans ça. »

« En effet, il y a cette notion d’addiction, admet notre spécialiste en sextoys : ça en devient très mécanique, ça prend de la place dans la vie. Et puis dans l’absolu, si vraiment tu en abuses sérieusement, tu peux te gommer quelques petits capteurs sensoriels », met-elle en garde.

A utiliser seule ou à deux

Ces sextoys nouvelle génération sont-ils si addictifs qu’ils pourraient conduire à avoir moins de rapports physiques avec un homme ? « Il est vrai que les hommes ont souvent peur que le sextoy les éclipse, explique notre sexperte. Mais il faut bien comprendre que ça n’a rien à voir. Un rapport sexuel avec quelqu’un, c’est toujours très différent. »

Voilà, vous l’aurez compris, s’il existe des tas de sextoys pour femmes, les stimulateurs à succion semblent sortir du lot. A vous de voir si vous voulez les tester ou pas. Mais dans tous les cas, renseignez-vous avant l’achat d’un jouet intime auprès de spécialistes. En boutique ou lors d’une pink party, des experts vous aideront à trouver celui ou ceux qui conviennent le mieux à vos désirs.

À lire aussi

Première apparition