samedi , 12 décembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Qu'est-ce que l'hyperémèse gravidique qui touche certaines femmes enceintes ?

Qu'est-ce que l'hyperémèse gravidique qui touche certaines femmes enceintes ?


Avoir la nausée et vomir au début de sa grossesse, un classique ? Les femmes qui souffrent de ce symptôme vivent des premiers mois très difficiles. Mais certaines subissent cet effet de NVG (nausées et vomissement de grossesse) tout le long de la gestation. Cela prend alors un autre nom : il s’agit de l’hyperémèse gravidique. Comment s’explique-t-elle ?

L’hyperémèse gravidique est aussi nommée "vomissements incoercibles". Ils peuvent durer plus longtemps que le premier trimestre et aller jusqu’à la fin de la grossesse. Ils ne sont pas bénins mais "associés à une augmentation de la morbidité maternelle et foetale", souligne une étude publiée par le CNRS.

Quels sont les symptômes précis de l’hyperémèse ?

Plusieurs symptômes permettent de suspecter une hyperémèse gravidique. Des vomissements incoercibles (jusqu’à 50 fois par jour) malgré un traitement et sans étiologie visible, une aversion complète pour les boissons et aliments, de la déshydratation, une perte de poids d’au moins 5% par rapport au poids initial, des troubles hydro électrolytiques, une cétonurie signant une dénutrition aiguë, une hyper salivation avec des crachements, un sens olfactif augmenté.

Des perturbations cardiaques ou hépatiques peuvent être observées. Bien sûr, à tous ces symptômes sont associés une perte vitaminique, de l’épuisement, et des dépressions.

Quelle est la proportion de femmes touchées ?

On estime qu’environ 0,3% à 3% des femmes enceintes sont atteintes d’hyperémèse gravidique. Chaque année, aux Etats-Unis, 500 000 patientes sont hospitalisées pour cette raison. La pathologie a entraîné des décès mais est aujourd’hui prise en charge, afin de compenser les carences entraînées par les vomissements.

Quelles sont les causes de l’hyperémèse ?

Certaines inconnues persistent quand aux causes physiologiques de l’hyperémèse. Mais plusieurs hypothèses ont tout de même été formulées, notamment du point de vue des hormones. L’intensité de ce symptôme commun du début de grossesse est lié à un pic d’hormones hCG. On pense que l’hormone de grossesse pourrait avoir tendance à se lier aux récepteurs de l’hormone TSH (qui stimule la thyroïde) et entraîner une exacerbation des vomissements gravidiques. Par ailleurs, le taux d’oestradiol serait beaucoup plus haut chez les femmes atteintes d’hyperémèse, selon une autre étude. Une autre observation se porte sur la hausse d’hormones thyroïdiennes.

Deux autres potentielles explications ont été exposées. La première serait de type bactériologique : une étude a souligné que les patientes présentaient en grand nombre la bactérie Helicobacter pylori. Une autre hypothèse se porte sur la psychologie des patientes, qui peut aussi jouer un rôle.

Une étude américaine pointe rngin le potentiel rôle de deux gènes dans la pathologie : le GDF15 et l’IGFBP7. Ils sont tous deux impliqués dans la fabrication du placenta, l’appétit et l’asthénie (syndrome de fatigue chronique).

Comment l’hyperémèse gravidique est-elle prise en charge ?

L’association dédiée à la maladie souligne le peu de reconnaissance de cette pathologie en France. Elle commence tout de même à être dévoilée, grâce à des personnalités qui en ont souffert le temps de leur grossesse, comme Kate Middleton ou l’actrice américaine Amy Schumer.

Cela dit, des associations luttent pour la faire connaître et sont associées à des "boîtes à outils" médicales, du type Mapatho pour conseiller aux patientes des soutiens essentiels. Sont répertoriés des contacts de soignants experts de la question, la liste des associations qui peuvent apporter des réponses sur la maladie, ou encore des outils digitaux pour accompagner les maux au quotidien.

Sources : Association de lutte contre l’hyperémèse gravidique, communiqué de presse 2/12/2020.

Lire aussi :

  • Hyperémotivité pendant la grossesse : en parler, ne pas minimiser
  • Grossesse extra-utérine : "J’ai senti un coup de poignard en bas du dos"
  • Grossesse et fatigue : à chaque étape, nos conseils
  • Saignements pendant la grossesse : c’est grave ou pas ?
  • Douleurs ligamentaires pendant la grossesse : symptômes, que faire ?



Première apparition