mercredi , 23 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Rentrée scolaire : port du masque dès la 6e et (finalement) pour tous les adultes

Rentrée scolaire : port du masque dès la 6e et (finalement) pour tous les adultes


Alors que le virus recommence à circuler en France, les incertitudes concernant la rentrée scolaire, commençaient à inquiéter. Le problème pointé notamment par les syndicats enseignants : le manque de règles strictes et surtout déconnectées des mesures mises en place par les préfectures dans les villes et dans les entreprises, mais aussi le manque d’anticipation du gouvernement qui a publié fin juillet un protocole sanitaire allégé sans tenir compte de l’évolution épidémique.

A l’occasion de la conférence de presse de rentrée, Jean-Michel Blanquer a confirmé que le protocole rédigé cet été serait appliqué tel quel. Dans ce nouveau protocole, nombre de mesures ont été assouplies, notamment la distanciation physique en extérieur et "lorsqu’elle n’est pas matériellement possible" en intérieur. Allègement aussi dans les cours de récréation, sur les règles de départ et d’arrivée des enfants. Seul ajustement : le port du masque concernera finalement l’ensemble des adultes. "Tous les adultes portent le masque et les enfants le portent à partir de la classe de 6e" a résumé le ministre ce 26 août.

Modalités pratiques pour la rentrée scolaire 2020 : à retenir

  • La distanciation sociale n’est plus obligatoire : dans les espaces clos (salles de classe, ateliers, bibliothèques, réfectoires, cantines, internats, etc.), la distanciation physique n’est plus obligatoire lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves. Néanmoins, les espaces sont organisés de manière à maintenir la plus grande distance possible entre les élèves. Dans les espaces extérieurs, la distanciation physique ne s’applique pas.
  • Port du masque obligatoire à partir de 11 ans : cela s’applique dans les espaces clos et extérieurs, lors de leurs déplacements ainsi qu’en classe lorsque la distanciation d’un mètre ne peut être garantie et qu’ils sont placés face à face ou côte à côte. Port du masque obligatoire aussi pour tous les adultes.
  • Gestes barrière : partout et pour tous.
  • Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel : ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Les personnels doivent s’appliquer les mêmes règles. 
  • Pas de prise en charge financière des masques des élèves par l’Education Nationale.

Le lavage des mains

A l’eau et au savon pendant au moins 30 secondes, avec un séchage soigneux si possible en utilisant une serviette en papier jetable ou sinon à l’air libre. Les serviettes à usage collectif sont à proscrire. À défaut, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique peut être envisagée. Le lavage des mains doit être réalisé, a minima : à l’arrivée dans l’école ; avant de rentrer en classe, notamment après les récréations ; avant et après chaque repas ; avant d’aller aux toilettes et après y être allé ; après s’être mouché, avoir toussé, avoir éternué ; le soir avant de rentrer chez soi et dès l’arrivée au domicile.

Le lavage des mains aux lavabos peut se réaliser sans mesure de distance physique.

Le port du masque 

Il est finalement obligatoire pour tous les personnels y compris à l’école maternelle.  

Pour les élèves des écoles maternelles le port de masque est à proscrire. Pour les élèves des écoles élémentaires, le port du masque n’est pas recommandé mais les enfants peuvent en être équipés s’ils le souhaitent et s’ils sont en mesure de le porter sans risque de mésusage (voir les tutos Afnor modèle enfant). De plus, des masques sont à disposition pour équiper les enfants présentant des symptômes dans l’attente de leur départ de l’école. A partir de 11 ans, il est obligatoire au collège comme au lycée, lorsqu’une distanciation d’un mètre ne peut être garantie en lieu clos comme en extérieur.

L’arrivée à l’école  

La limitation du brassage entre classes et groupes d’élèves n’est plus obligatoire. En fonction de leur taille, les écoles et établissements scolaires organisent le déroulement de la journée et des activités scolaires pour limiter, dans la mesure du possible, les regroupements et les croisements importants.

En cas de symptôme ou de fièvre (37,8°C ou plus) l’enfant ne doit pas se rendre à l’école. Les personnels procèdent de la même manière. Les règles concernant l’arrivée et le départ des enfants qui étaient étalés dans le temps, limités au strict nécessaire, ont été supprimées de cette nouvelle version.

Distance physique et salles de classe 

La distanciation physique n’est plus obligatoire (1 mètre latéral entre les élèves) si elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir tous les élèves.

La ventilation des classes (et autres locaux) doit être fréquente et pendant au moins 10 minutes à chaque fois. Les salles de classe et autres locaux occupés pendant la journée sont aérés le matin avant l’arrivée des élèves, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner et le soir pendant le nettoyage des locaux.

Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) est réalisé au minimum une fois par jour. Un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (comme les poignées de portes) est également réalisé au minimum une fois par jour. Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées après chaque service.

En cour de récréation

L’accès aux jeux, bancs, espaces collectifs est autorisé de nouveau. Les objets, tels que ballons ou jouets, peuvent être de nouveau partagés entre enfants dans la cour, comme dans la classe.

La restauration  

Avant l’été, les établissements n’étaient pas toujours en mesure de proposer une restauration aux élèves. Certains proposant des plateaux repas dans la cour de récréation par exemple. A la rentrée, les cantines re-fonctionneront normalement. Jean-Michel Blanquer a confirmé l’ouverture des cantines au 1er septembre, avec des groupes d’élèves qui se succéderont pour éviter de trop grands rassemblements dans les réfectoires. "Les établissements doivent s’organiser pour limiter, dans la mesure du possible, les regroupements et croisements importants", stipule le nouveau protocole. Le lavage des mains reste obligatoire avant chaque repas.

Procédure en cas de test positif

Quelle procédure si un enfant est testé positif dans un établissement scolaire ? Ce sera au cas par cas, a répondu Jean-Michel Blanquer. "Ça peut être la fermeture d’une classe, la fermeture d’une école… (…) Notre objectif c’est de réagir dans les 48 heures à chaque fois que des symptômes sont signalés, en termes de tests pour l’ensemble des personnes qui sont contact."

Lire aussi :

Retour à l’école : pourquoi les pédiatres estiment qu’il pourrait être "chaotique"

Entreprise : quelle protocole sanitaire à la rentrée ?



Première apparition