vendredi , 11 décembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Tout sur les protéines – Planete sante

Tout sur les protéines – Planete sante

Les protéines sont essentielles pour notre santé

Vrai. Les protéines sont nécessaires à la vie, puisqu’elles constituent par exemple les anticorps, enzymes et hémoglobine, et sont impliquées partout dans l’organisme : muscles, os, système nerveux… Un adulte a besoin en moyenne de 0,8 g de protéines par kilo de poids corporel par jour. Parmi les acides aminés qui forment les protéines, neuf sont qualifiés d’essentiels, car le corps humain ne sait pas les produire et doit donc les obtenir par l’alimentation.

Les protéines d’origine végétale et animale ont les mêmes qualités nutritives

Faux. Les protéines animales sont plus performantes que celles végétales, car elles contiennent tous les acides aminés essentiels (AAE), en plus de la vitamine B12 et du fer. Leur pendant végétal est en revanche bénéfique pour le système cardiovasculaire, ne contenant pas de mauvaises graisses. Pour obtenir tous les AAE, il convient d’associer céréales et légumineuses.

Il faut manger de la viande, du poisson ou des œufs tous les jours pour un apport suffisant en protéines

Faux. En manger 2 à 3 fois par semaine est suffisant.

On doit manger davantage de protéines si l’on fait du sport

Vrai et faux. Vraisi l’on est en phase de gain de masse musculaire important ou lors de sport très intensif, et au maximum 1,8 g par kilo de poids corporel par jour. Faux si notre poids est stable. À noter, de plus, que l’excès de protéines se transforme en graisse.

Les aliments enrichis en protéines sont utiles pour notre santé

Vrai. Si l’appétit est médiocre, lors de maladie ou de convalescence, ils permettent de maintenir ou de restaurer la masse protéique de notre corps. Il faut cependant les éviter en cas d’insuffisance rénale.

Le soja est une excellente source de protéines végétales

Vrai. De même que le quinoa, le soja contient la plupart des AAE. Il ne faudrait cependant pas en consommer à des doses élevées en raison des phytoestrogènes qu’il contient.


Première apparition