mardi , 17 septembre 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Un animal de compagnie contre l’isolement et la dépression

Un animal de compagnie contre l’isolement et la dépression

Rien de mieux qu’un animal de compagnie pour rompre l’isolement et la dépression d’une personne devenue veuve récemment. C’est en tout cas ce que suggère une nouvelle étude américaine.


© istock

La dépression et la solitude sont deux fléaux du vieillissement, qui nuisent inévitablement à la santé de ceux qui en sont victimes. Aussi certains chercheurs s’attèlent-ils à trouver des solutions concrètes pour les combattre, et ainsi améliorer la santé des personnes âgées.

Et dans ce domaine, il semble que la possession d’un animal de compagnie soit un véritable plus. Une nouvelle étude de la Florida State University (États-Unis,) publiée récemment dans la revue The Gerontologist, indique en effet qu’être en compagnie d’un animal après la perte de son conjoint pouvait réellement aider à réduire les sentiments dépressifs et de solitude.

L’étude a ici été menée sur les données de la Health and Retirement Study (HRS), cohorte comprenant plus de 20 000 américains. Les chercheurs ont annoté la survenue de symptômes dépressifs et du sentiment de solitude des participants de 50 ans et plus ayant récemment perdu leur conjoint. Ils ont alors constaté que, si tous les veufs et veuves avaient des symptômes dépressifs et d’isolement importants, ceux-ci augmentaient davantage chez les personnes sans animal domestique que chez celles partageant leur quotidien avec un animal. Bien qu’endeuillées, celles-ci n’étaient en fait pas plus seules et dépressives que les personnes un peu plus âgées n’ayant pas subi la perte de leur conjoint.

“Il est normal de vivre un épisode dépressif après une perte, mais nous sommes généralement en mesure de nous adapter à ces pertes avec le temps”, a déclaré Dawn Carr, principale auteure de l’étude. “La solitude permanente, en revanche, est associée à des taux de mortalité plus élevés et à une invalidité qui s’installe plus rapidement, ce qui est particulièrement néfaste pour la santé. Nos résultats suggèrent que les animaux domestiques pourraient aider tout un chacun à éviter les conséquences négatives de la solitude, après la perte d’un proche”, a souligné la scientifique.

Souvent, la relation que l’on a avec son conjoint est notre relation la plus intime, celle où notre ‘moi’ profond est le plus impliqué”, a ajouté la chercheuse. “Aussi, perdre ce qui était notre raison d’être, le sens de notre vie, peut être dévastateur. Un animal domestique peut alors aider à compenser ce genre de sentiments. Cela fait sens de se dire : ‘au moins cet animal a besoin de moi. Je peux en prendre soin, je peux l’aimer, et il m’apprécie.’ Cette capacité à donner de l’amour est vraiment très puissante”, a conclu Dawn Carr.

Source : MedicalXpress

À lire aussi


Première apparition

A lire aussi: