lundi , 21 octobre 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Un congé paternité en cas d'hospitalisation du nouveau né

Un congé paternité en cas d'hospitalisation du nouveau né


La ministre de la Solidarité et de la Santé, Agnès Buzyn, vient d’annoncer l’allongement de la durée du congé de paternité en cas d’hospitalisation immédiate de l’enfant à la naissance. Ce congé, d’une durée de 30 jours consécutifs, devra être pris dans les quatre mois qui suivent la naissance. Cet allongement du congé paternité entrera en vigueur le 1er juillet.

30 jours qui s’ajoutent aux 11 jours du congé paternité

Le congé paternité sera donc allongé en cas d’hospitalisation de l’enfant dans les unités de soins de néonatalogie ainsi que dans les unités de réanimation néonatale. Les 30 jours s’ajouteront aux 11 jours de congé paternité (ou 18 jours en cas de naissances multiples) et 3 jours de naissance pour les salariés.

"L’hospitalisation immédiate d’un enfant à la naissance, par exemple dans le cas d’un enfant né prématuré, est une situation potentiellement douloureuse et source d’inquiétudes pour les familles concernées. Elle nécessite souvent une mobilisation des deux parents difficile à concilier avec la reprise d’une activité professionnelle, en particulier pour les pères dont le congé est plus court. Le gouvernement entend améliorer la protection sociale des pères concernés pendant la durée de leur arrêt de travail, et mieux accompagner les familles devant faire face à ces situations particulières" souligne la ministre dans un communiqué.

A lire aussi :

Grands prématurés : les chances de survie ne cessent d’augmenter

180 bébés naissent trop tôt chaque jour en France



Première apparition