mardi , 10 décembre 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Un lien découvert entre asthme chez l’enfant et antécédents familiaux de cancer

Un lien découvert entre asthme chez l’enfant et antécédents familiaux de cancer

Présentée lors d’un congrès scientifique, une nouvelle étude suggère qu’il y aurait un lien entre la survenue de cancers au sein d’une famille et de l’asthme chez l’enfant.


© istock

C’est chose connue que certains cancers ont une composante génétique et que, par conséquent, plusieurs personnes d’une même famille puissent être atteintes d’un même type de cancer du fait d’une particularité génétique. Même chose pour l’asthme, qui est en partie lié à des facteurs héréditaires, même s’il existe aussi des cas d’asthme sans aucun antécédent familial.

Présentée au congrès annuel de l’American College of Allergy, Asthma and Immunology (ACAAI) de Houston (États-Unis), une nouvelle étude suggère qu’il y aurait également une association entre ces deux pathologies. On retrouverait ainsi plus souvent un asthme chez un enfant qui présente des antécédents familiaux de cancer.

Nous avons utilisé les données de l’Enquête nationale sur les entretiens de santé de 2012-2016 pour suivre les informations sur les enfants asthmatiques diagnostiqués” durant cette période, a déclaré Sairaman Nagarajan, chercheur en allergie et immunologie, et auteur principal de l’étude. “Sur plus de 57 000 enfants dont nous avons examiné les informations, plus de 20% des personnes ayant des antécédents familiaux de cancer avaient reçu un diagnostic d’asthme”, a indiqué le scientifique.

Parmi les enfants suivis au cours de cette étude, 51% étaient de sexe masculin, et 49% de sexe féminin. Les enfants asthmatiques étaient en moyenne plus âgés (10 ans contre 8 ans) que les enfants non asthmatiques.

Cette enquête reflète la population américaine et, en raison du grand nombre de personnes interrogées, les résultats sont significatifs pour l’ensemble du pays”, a assuré l’allergologue Rauno Joks, membre de l’ACAAI et coauteur de l’étude. “Si un parent sait qu’il y a des antécédents familiaux de cancer, il doit en informer son pédiatre et son allergologue, car un effort supplémentaire dans le dépistage de l’asthme pourrait être utile pour diagnostiquer et traiter l’asthme chez les enfants”, a conclu Rauno Joks. 

Pour les auteurs, l’association observée ici, bien qu’il ne s’agisse que d’une étude épidémiologique, est suffisamment solide pour que les antécédents familiaux de cancer soient pris en compte comme un facteur de risque d’asthme chez l’enfant.

 Parmi les autres facteurs prédisposant à l’asthme, l’Inserm cite “les antécédents familiaux ou personnels d’atopie (terrain allergique), une rhinite allergique pendant l’enfance (risque d’asthme multiplié par trois), une conjonctivite allergique, mais également la prématurité ou petit poids de naissance, des bronchiolites à répétition pendant l’enfance”.

Source : Eurekalert

À lire aussi

Hélène Bour


Première apparition