lundi , 28 septembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Un mode de vie sain favorise également une bonne santé des yeux

Un mode de vie sain favorise également une bonne santé des yeux


Nous consommons des aliments tels que des fruits et des légumes notamment pour maintenir une bonne santé cardiovasculaire, mais une récente étude menée par des chercheurs du Texas Tech University Health Sciences Center (TTUHSC)  montre que ce type d’alimentation est tout aussi importante pour veiller à la bonne santé de nos yeux. Cette dernière, publiée dans l’American Journal of Medicine, indique en effet qu’une santé cardiovasculaire idéale, qui est le signe d’un mode de vie sain, serait associée à une probabilité plus faible de développer des maladies oculaires et notamment la rétinopathie diabétique, une atteinte de la rétine entraînant un risque de déficience visuelle voire de cécité.

Selon les données de l’équipe scientifique, environ 2,2 milliards de personnes dans le monde souffrent de maladies oculaires entraînant une déficience visuelle ou la cécité. Les principales causes sont la dégénérescence maculaire liée à l’âge, la rétinopathie diabétique, la cataracte et le glaucome. « Des études antérieures ont observé des associations entre les maladies oculaires et des facteurs de style de vie individuels tels que le tabagisme, l’obésité ou l’hypertension. », explique le chercheur principal de l’étude, le Pr Duke Appiah. En 2010, l’American Heart Association a élaboré une liste de sept facteurs pour une santé cardiovasculaire idéale, connue sous le nom de « Life’s Simple 7 » (LS7).

Bien contrôler son cholestérol et sa glycémie

La liste en question comprend l’arrêt du tabac, la pratique d’une activité physique, le maintien d’un poids de forme et d’une alimentation équilibrée, la surveillance de son taux de cholestérol et de glycémie (appelée aussi taux de sucre ou taux de glucose dans le sang) et le contrôle régulier de la pression artérielle. L’étude consistait à comprendre comment le respect de ce mode de vie peut aussi influencer bénéfiquement la santé oculaire. Car il se trouve que le système vasculaire de l’œil et le système cardiovasculaire partagent des caractéristiques communes : il serait donc possible que les facteurs de risque connus de maladie cardiovasculaire interagissent pour provoquer également des maladies oculaires.

« Ce qui rend notre étude unique, c’est que contrairement à d’autres études qui se sont contentées d’examiner la relation d’un facteur de risque, comme le régime alimentaire, avec une seule maladie oculaire, disons la cataracte, nous les examinons dans l’ensemble et comment cela peut affecter les principales causes de cécité. », ajoute le Pr Appiah. Les chercheurs ont évalué les données de 6 118 adultes âgés de 40 ans ou plus qui ont participé à une enquête nationale sur la santé et la nutrition entre 2005 et 2008. Au cours de ces années, les diagnostics de maladies oculaires ont été recensés par auto-déclaration et d’après des tests médicaux : photographies rétiniennes, évaluation du nerf optique…

Prévenir à la fois les maladies cardiovasculaires et oculaires

La prévalence globale des maladies oculaires parmi les répondants était de 23% et comprenait la cataracte (10,6%), la dégénérescence maculaire liée à l’âge (8,1%), le glaucome (6,1%) et la rétinopathie diabétique (4,8%). Par ailleurs, environ 5,6% des participants souffraient d’au moins deux de ces maladies oculaires. Les chercheurs ont observé qu’un mode de vie sain selon cette liste « Life’s Simple 7 » était bien associé à une réduction du risque pour ces quatre maladies oculaires. Après avoir contrôlé les facteurs de confusion tels que l’âge, le sexe, l’ethnie et le statut socio-économique, il a été constaté que cette hygiène de vie avait le plus d’effet sur la rétinopathie diabétique.

Ainsi, le risque de développer une rétinopathie diabétique étaient 97% plus faibles parmi les répondants qui avaient une santé cardiovasculaire optimale par rapport à ceux dont la santé cardiovasculaire était inadéquate. Les chercheurs estiment que ces résultats ont leur importance puisqu’ils suggèrent que les interventions visant à prévenir les maladies cardiovasculaires peuvent également être prometteuses dans la prévention des maladies oculaires. Puisqu’il existe des facteurs de risque communs entre maladies oculaires et maladies cardiovasculaires, ces derniers se prononcent pour que le dépistage des maladies oculaires soit incorporé aux dépistages des maladies cardiovasculaires.

Selon le Pr Appiah, « lorsque nous dépistons les maladies cardiovasculaires, nous pouvons utiliser les mêmes paramètres pour dépister les maladies oculaires et avoir un impact sur la vie des gens grâce à la prévention.» Les chercheurs invitent donc les professionnels de santé que sont les cardiologues et les ophtalmologues à mieux collaborer. « Nous espérons que ces résultats sensibiliseront davantage au fait que toutes ces maladies oculaires ayant un effet considérable sur la qualité de vie des patients peuvent être évitées en adoptant un mode de vie sain, qui permettra aussi de réduire le risque de maladies cardiovasculaires tout comme d’autres maladies chroniques. », concluent-ils.

À lire aussi

Première apparition