mercredi , 23 octobre 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Un test sanguin qui dépiste 20 cancers

Un test sanguin qui dépiste 20 cancers


A l’heure actuelle, seul un patient sur deux atteint de cancer peut espérer recevoir le diagnostic de sa maladie avant qu’elle n’atteigne le stade 3 ou 4. Mais les chercheurs américains pensent qu’un test sanguin capable de dépister de façon précoce une vingtaine de cancers pourrait être mis au point d’ici 2028.

Plus de 99% des cas de cancer correctement identifiés

Lors du congrès de la Société européenne d’oncologie médicale qui se tient actuellement àBarcelone (Espagne), les chercheurs de l’Ecole de médecine de Harvard (Etats-Unis) ont annoncé avoir mis au point un test sanguin qui recherche les modifications génétiques associées au développement de tumeurs.

Lors des premiers essais sur 3600 échantillons de sang (dont un tiers prélevé sur des patients atteints de cancer), "99,4% des cas identifiés comme étant des cancers ont été correctement identifiés, ce qui signifie que seulement 0,6% des cas étaient des faux diagnostics de patients en bonne santé" a déclaré le Dr Geoffrey Oxnard, principal auteur de l’étude.

"Nos travaux ont montré que les tests à base de méthylation surpassent les méthodes traditionnelles de séquençage de l’ADN pour détecter plusieurs formes de cancer dans des échantillons de sang" a-t-il ajouté.

La sensibilité du test sanguin varie, bien évidemment, selon l’état d’avancée du cancer. Lors des essais, la sensibilité pour le cancer au stade 1 était de 32%, au stade 2 de 76%, au stade 3 de 85% et au stade 4 de 93%. "La détection précoce, même modeste, des cancers courants pourrait se traduire par de nombreux patients qui pourraient bénéficier d’un traitement plus efficace plus rapidement".



Première apparition