mercredi , 20 novembre 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Une application smartphone pour déceler des maladies de l’oeil chez les enfants

Une application smartphone pour déceler des maladies de l’oeil chez les enfants

Des chercheurs ont développé un prototype d’application pour smartphone permettant aux parents de détecter les premiers signes de troubles oculaires chez les enfants. L’outil s’avère particulièrement efficace pour dépister un rétinoblastome, une tumeur cancéreuse de la rétine, à partir d’un symptôme bien précis : un reflet blanc de la pupille.


© iStock

Les applications pour smartphone dédiées à la santé fleurissent sur le marché. Des chercheurs de l’université de Baylor ont eu l’idée d’en créer une pour aider les parents à détecter les signes précoces de diverses maladies oculaires chez leurs enfants comme le rétinoblastome, un cancer oculaire agressif. Cette application nommée CRADLE (ComputeR Assisted Detector Leukocoia) fonctionne en détectant à l’aide d’un logiciel un signe clinique appelé la leucocorie, à savoir un reflet blanc dans la pupille. Comme l’explique le Syndicat national des ophtalmologistes de France, elle n’est visible au début que sous certains éclairages et dans certaines directions du regard puis elle devient permanente.

Celui-ci ajoute que ce signe doit impérativement faire pratiquer un examen du fond d’oeil après dilatation. L’étude, publiée dans la revue Science Advances, a révélé que l’application était efficace pour augmenter les dépistages cliniques de la leucocorie, permettant aux parents de dépister plus souvent et plus efficacement leurs enfants tout au long de leur croissance. Les chercheurs ont déterminé sa sensibilité et son exactitude en analysant plus de 50 000 photographies d’enfants prises avant leur diagnostic. Pour ceux atteints de troubles oculaires, CRADLE a pu détecter une leucocorie chez 80% des enfants, sur des photos prises en moyenne 1,3 an avant le diagnostic officiel.

Un outil pour dépister plusieurs pathologies de l’oeil

Or, l’efficacité d’un examen classique est plus limitée avec des signes de rétinoblastome via la détection d’une leucocorie dans seulement 8% des cas. La sensibilité de CRADLE chez les enfants de 2 ans et moins a dépassé 80%, « seuil considéré par les ophtalmologistes comme le standard de référence en matière de sensibilité pour des appareils similaires », explique l’auteur principal de l’étude le Pr Micheal Munson. L’efficacité de l’application s’explique par le fait qu’elle fonctionne à partir de photos d’enfants. Plus celles-ci sont nombreuses et prises dans des lieux différents, plus il existe de possibilités pour que la lumière se reflète sur les lésions oculaires, quel que soit leur emplacement dans l’œil.

Au fur et à mesure que l’algorithme de l’application est devenu plus sophistiqué, sa capacité à détecter même de légers cas de leucocorie s’est améliorée. « Nous voulions être en mesure de détecter toutes les nuances et toutes les intensités de leucocorie. En tant que parent d’un enfant atteint de rétinoblastome, je suis particulièrement intéressé par la détection des traces de leucocorie qui apparaissent comme des pupilles « grises » qui sont difficiles à détecter à l’oeil nu », ajoute le chercheur. Initialement, l’application devait être principalement utilisée pour identifier un rétinoblastome, l’une des tumeurs cancéreuses les plus courantes chez les enfants de moins de 5 ans.

Cette dernière atteint les cellules de la rétine mais se soigne particulièrement bien, pour peu qu’elle soit diagnostiquée à temps. Selon l’Institut Curie, « la précocité du diagnostic conditionne la mise en œuvre de traitements conservant au mieux la vision. Les traitements sont de plus en plus efficaces et diffèrent suivant la forme de la tumeur, sa localisation, son volume et l’âge de l’enfant ». Mais les chercheurs ont constaté que l’application pouvait aussi servir à détecter d’autres pathologies oculaires comme une myéline, une cataracte et la maladie de Coats (maladie grave des petits vaisseaux de la rétine). La prochaine étape consistera à ajouter des fonctionnalités pour réduire les détections de faux positifs.

À lire aussi


Première apparition