vendredi , 11 décembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » VIH : une campagne pour briser le tabou autour des personnes séropositives

VIH : une campagne pour briser le tabou autour des personnes séropositives


Seule une personne sur deux accepterait d’avoir une relation sexuelle avec préservatif avec une personne séropositive, explique Santé Publique France après une enquête KABP. Mais saviez-vous qu’on peut être séropositif sans pouvoir transmettre le virus, même en ayant des rapports non protégés ?

Dans une campagne photo, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, Santé Publique France rappelle que "vivre avec le VIH, c’est d’abord vivre". On peut être en couple, avoir une famille, sortir, profiter de la vie… Sans jamais transmettre le virus ! Car une personne sous traitement efficace, qui voit sa charge virale indétectable ne peut plus transmettre le virus.

Des traitements qui permettent de vivre normalement

Cet effet du traitement s’appelle TasP (treatment as prevention) et reste méconnu. Plusieurs études menées sur des couples mixtes (un séropositif et un séronégatif) montrent qu’aucun cas de transmission n’a été observé. D’autre part, ces traitements permettent aujourd’hui aux séropositifs d’avoir une espérance de vie identique aux séronégatifs ! Et d’être en bonne santé. Ces informations aussi sont peu connues…

En 2019, 6,2 millions de tests VIH ont été effectués en France par des laboratoires. Mais l’épidémie de coronavirus et le confinement ont freiné le dépistage. Il faut continuer d’aller se faire tester, car connaître son statut sérologique, c’est accéder plus tôt aux antirétroviraux. Ils permettent de préserver sa santé mais aussi d’effacer la crainte de le transmettre ensuite.

Lire aussi :

  • Quatre informations sur le VIH importantes à connaître
  • VIH : une nouvelle façon de prévenir la contamination ?



Première apparition