jeudi , 12 novembre 2020
Accueil » Santé et Remise en forme » Voici une nouvelle raison d'arrêter de fumer pendant la grossesse (et même avant)

Voici une nouvelle raison d'arrêter de fumer pendant la grossesse (et même avant)


On le sait : fumer pendant la grossesse est particulièrement dangereux pour la santé du bébé à naître. Le tabagisme maternel multiplie ainsi par 2 le risque de mort subite du nourrisson, augmente les risques de troubles respiratoires (asthme, pneumonie…) à la naissance, favorise les retards de croissance, accroît le risque de fausse-couche… Bref, à éviter absolument !

Mais le tabac pourrait être encore plus nocif pour le fœtus qu’on le pensait… Ainsi, selon une récente étude conduite par l’Inserm, le CNRS et l’Université Grenoble Alpes, la consommation de tabac (même lorsqu’elle est stoppée avant la grossesse !) peut avoir des conséquences graves sur le placenta et le développement du bébé.

Arrêter de fumer avant la grossesse, c’est indispensable

Les chercheurs (qui ont publié leurs travaux dans la revue scientifique BMC Medicine) ont étudié des échantillons de placenta prélevés au moment de l’accouchement chez 568 femmes. Celles-ci ont été catégorisées dans 3 groupes : non-fumeuses (n’ayant pas fumé durant les trois mois précédant la grossesse ni pendant la grossesse), anciennes fumeuses (avec un arrêt de la consommation dans les trois mois précédant la grossesse) et fumeuses (avec une consommation dans les trois mois précédant la grossesse et pendant toute la durée de la grossesse).

Verdict ? Dans ces prélèvements, les chercheurs ont constaté 178 altérations au niveau de l’ADN (pouvant potentiellement interférer dans le développement du fœtus) chez les femmes qui ont fumé pendant leur grossesse… mais aussi 26 altérations chez les femmes "anciennes fumeuses" ! En clair : le placenta conserverait la "mémoire" de l’exposition au tabac avant la grossesse – et cela pourrait avoir des conséquences sur le bébé à naître.

Bien sûr, des études complémentaires sont nécessaires pour mesurer exactement l’impact de ces altérations : "les prochaines étapes de ces travaux viseront à déterminer si ces altérations impactent des mécanismes impliqués dans le développement du fœtus et si elles peuvent avoir des conséquences sur la santé de l’enfant" précisent les scientifiques. En attendant, il est absolument impératif d’arrêter de fumer lorsqu’on prévoit de tomber enceinte ou lorsqu’on découvre sa grossesse…

Source : communiqué de presse Inserm

À lire aussi :

7 méthodes douces pour réduire l’envie de fumer

Fumer du cannabis enceinte pourrait influer sur la taille du bébé

Cigarette électronique et grossesse : un danger pour le fœtus



Première apparition