mardi , 16 juillet 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Seniors : adopter un chien réduit de 36 % le risque cardiovasculaire

Seniors : adopter un chien réduit de 36 % le risque cardiovasculaire

À l’occasion de ses portes ouvertes, les 18 et 19 mai, la SPA s’associe à la Fédération française de cardiologie pour convaincre les seniors de lutter contre la sédentarité. Et pour cela, rien de tel que d’adopter un chien ! 

La Société protectrice des animaux (SPA) et la Fédération française de cardiologie (FFC) nouent un partenariat en faveur des seniors. Les deux associations mettent leur énergie en commun pour convaincre les plus de 60 ans d’adopter un chien, à l’occasion des journées portes ouvertes de la SPA les 18 et 19 mai 2019.

Le chien incite à sortir régulièrement de chez soi et à bouger davantage. Une étude publiée en 2017 a même démontré que vivre avec un animal de compagnie réduit de 36 % le risque de maladie cardiovasculaire. 

On estime, par ailleurs, que 900 000 personnes âgées de plus de 60 ans vivent isolées de leur famille et de leurs amis. Or, la solitude pousse vers la sédentarité, la consommation d’alcool et de tabac, la dépression…, autant de facteurs de risques cardiovasculaires. Adopter un chien ne va pas résoudre tous les problèmes, mais la présence amicale de l’animal apaise et incite à pratiquer une activité physique.

Pour toucher les seniors, la FFC lance une nouvelle campagne de communication baptisée #OHMYDOG. Elle se déroulera du 12 mai au 4 juin, à la télévision et sur les réseaux sociaux.

À lire aussi


Première apparition

A lire aussi: