mercredi , 23 octobre 2019
Accueil » Sports » Ces Bleus, c’est du costaud – Volley

Ces Bleus, c’est du costaud – Volley


L’équipe de France de volley a poursuivi son entame parfaite dans cet Euro à domicile, en ne laissant pas le moindre set à la Bulgarie lundi soir (25-19, 25-21, 25-14).

Un premier test réussi. Et pas qu’un peu. Après trois premiers matches parfaitement négociés contre la Roumanie, la Grèce et le Portugal, tous battus 3 sets à 0, pour débuter cet Euro à domicile, les Bleus étaient attendus au tournant lundi soir face à la Bulgarie.

Un adversaire autrement plus référencé qui a volé en éclats à Montpellier, où les hommes de Laurent Tillie l’ont encore emporté 3-0 (25-19, 25-21, 25-14), pour s’emparer de la première place de la poule A et éviter un huitième de finale contre l’ogre russe. « C’est un des plus beaux matches de l’équipe de France, face à une équipe bulgare qui venait avec de l’ambition et qu’on a réussi à étouffer. C’est le match parfait », savourait le sélectionneur tricolore au micro de La chaîne L’Equipe.

« On les avait bien étudiés, on les connaît depuis un moment. On était sereins, appréciait Stephen Boyer, auteur de 16 points. Depuis le début de la compétition, on est très concentrés. Et ça paie. » Et si Julien Lyneel, en grande forme depuis le début de la compétition, a terminé meilleur marqueur (18 points à 79% de réusssite), l’épouvantail bulgare Tsvetan Sokolov a lui été limité à 10 points.

Ce match a aussi permis à Earvin Ngapeth, touché aux côtes lors d’un match de préparation contre l’Allemagne le 7 septembre, de faire, brièvement, ses débuts dans la compétition. « Il avait hâte de revenir, c’était des petites miettes de pain pour lui ces deux services », sourit Boyer. Il pourrait jouer un peu plus mercredi lors de la finale du groupe contre l’Italie. « C’est important de jouer ce match à fond », conclut Kevin Le Roux.




Première apparition