vendredi , 11 décembre 2020
Accueil » Sports » «J’ai essayé de rendre la vie la plus douce possible à Jean Le Cam»

«J’ai essayé de rendre la vie la plus douce possible à Jean Le Cam»

Récupéré par la frégate Nivôse dimanche matin, Kevin Escoffier revient pour «Le Figaro» sur les conditions de son transfert par la Marine nationale et les jours passés avec Jean Le Cam.

L’opération de la Marine nationale pour le récupérer
«Ils vont forcément être modestes, mais c’était une très très belle manœuvre. À partir du moment où, avec Jean (Le Cam), on a réussi à s’arrêter, j’ai à peine eu le temps de mettre ma TPS (combinaison de survie) que le zodiac du Nivôse était déjà à l’arrière de l’Imoca. Je pense savoir apprécier une belle manœuvre et je peux vous assurer que c’en était une très très belle. On avait un timing météo assez court car le vent devait remonter assez rapidement. J’ai vraiment été impressionné par la manœuvre de la frégate qui est passée juste au «cul» de l’Imoca, puis qui a fait son demi-tour et largué le zodiac dans lequel les gars étaient déjà prêts. En moins d’une heure, Jean était reparti en course. Ce type d’opération n’est jamais facile. J’ai vraiment été impressionné et je les remercie.»

Comment il a préparé son transfert
«J’ai passé deux gros coups de fil à ma femme. Le premier en arrivant sur le bateau de Jean (dans la nuit de lundi à

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ? Connectez-vous


Première apparition