vendredi , 11 décembre 2020
Accueil » Sports » La Française Jessy Trémoulière et Richie McCaw élus joueuse et joueur de la décennie

La Française Jessy Trémoulière et Richie McCaw élus joueuse et joueur de la décennie


Le Néo-Zélandais Richie McCaw, vainqueur des Coupes du monde 2011 et 2015, et la Française Jessy Trémoulière, qui a contribué aux Grands Chelems des Bleues dans le Tournoi des Six Nations 2014 et 2018, ont été à l’issue d’un vote du public révélé lundi soir par World Rugby.

Presque 400.000 votants ont désigné Richie McCaw, 39 ans et retraité des terrains depuis sa seconde couronne mondiale en 2015, plutôt que son compatriote et ex-équipier Dan Carter, élu comme lui trois fois joueur de l’année, ou d’autres légendes ayant reçu cette distinction (Johnny Sexton, Thierry Dusautoir, Kieran Read, Brodie Retallick, Beauden Barrett) au cours de la dernière décennie.

Carter, deuxième, a félicité Richie McCaw dans une vidéo publiée sur internet par les All Blacks. «Ce fut un immense honneur de jouer à ses côtés pendant la majeure partie de ma carrière, un homme de haut niveau et un joueur de rugby incroyable», a-t-il dit. Chez les hommes, les Néo-Zélandais dominent avec 7 joueurs sur 15 et des représentants à chaque ligne: McCaw et Carter mais aussi le pilier droit Owen Franks, la paire de deuxième ligne Sam Whitelock – Brodie Retallick, le centre Ma’a Nonu et l’arrière Ben Smith. Pas de Kieran Read en revanche. Le troisième-ligne centre italien Sergio Parisse lui a été préféré.

Derrière la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud est la mieux représentée avec 3 joueurs : deux champions du monde… 2007, le talonneur Bismarck du Plessis et l’ailier Bryan Habana, et un de 2019, le pilier gauche Tendai Mtawarira. Les Français, en retrait après le Mondial 2011, sont logiquement absents, comme les Anglais, ce qui est plus étonnant.

Les Européens placent 4 joueurs : l’Italien Sergio Parisse, l’Irlandais Conor Murray en demi de mêlée, son compatriote Brian O’Driscoll en deuxième centre (choix surprenant puisque la légende irlandaise, qui a raccroché les crampons en 2014, avait connu ses meilleures années lors de la décennie précédente) et le Gallois George North sur une aile.

Les Australiens, eux, sont présents avec leur ex-capitaine David Pocock, vice-champion du monde 2015. Dans cette prestigieuse sélection, le Top 14 est bien représenté avec Du Plessis (Montpellier), Parisse et Nonu (Toulon) toujours actifs, en plus de ses ex-pensionnaires Carter (Racing) et Habana (Toulon).

Trémoulière, joueuse de la décennie… n’est pas dans l’équipe-type !

Chez les femmes, si Jessy Trémoulière est élue joueuse de la décennie, elle ne figure cependant pas dans l’équipe de ces dix dernières années, contrairement à la troisième ligne française Safi N’Diaye. Seule Bleue donc dans une équipe composée, hormis elle, uniquement d’Anglaises (8) et de Néo-Zélandaises (6). Une étrangeté pour Jessy Trémoulière, désignée par le vote public quand le jury de spécialistes lui a préféré l’Anglaise Danielle Waterman…

A 28 ans, la Française est toujours active, en club à Romagnat, près de Clermont, comme avec le XV de France féminin. L’arrière française n’était pourtant pas favorite face à la centre anglaise Emily Scarratt ou l’ailière néo-zélandaise Portia Woodman, qui se console avec deux trophées : celui de joueuse à VII de la décennie et l’essai de la décennie inscrit contre les Américaines lors de la Coupe du monde 2017.

Chez les hommes, c’est Jerry Tuwai, champion olympique en 2016 avec les Fidji, qui a été désigné septiste de la décennie. Jamie Heaslip a lui été récompensé pour avoir inscrit le superbe essai collectif des Irlandais contre l’Italie lors du Tournoi des Six Nations 2016.

En raison de la pandémie de Covid-19, World Rugby avait décidé de ne pas tenir son élection annuelle mais de la remplacer par un vote du public sur l’ensemble de la décennie 2010-2019. Les équipes masculine et féminine de la décennie ont elle été composées par un jury de spécialistes.


Première apparition