dimanche , 8 décembre 2019
Accueil » Sports » Messi, le « crime de lèse-majesté » de Griezmann

Messi, le « crime de lèse-majesté » de Griezmann

L’ancien conseiller d’Antoine Griezmann est revenu sur les difficultés d’intégration du Français au Barça, assurant que son transfert avorté l’été précédent n’a pas aidé les choses.

Les débuts pour le moins compliqués d’Antoine Griezmann au Barça n’ont pas fini de faire parler. Et ce d’autant plus que si du mieux avait été observé en Ligue des champions lors de la récente réception du Borussia Dortmund, le choc, dimanche, face à l’Atlético Madrid a de nouveau mis en lumière les difficultés du champion du monde tricolore, la pauvreté du jeu collectif des Blaugrana n’aidant pas.

Mais à en croire son ancien conseiller, la décision du Mâconnais, à l’été 2018, de tourner le dos au Barça en général et à Lionel Messi en particulier n’a pas facilité son adaptation. « Il y avait des appels. A l’époque, j’étais encore à la charge du joueur. Les mecs l’appelaient. Même le bon Dieu (Lionel Messi, ndlr), il l’a appelé une fois », a ainsi raconté Éric Olhats au cours de l’émission Le Vestiaire sur RMC Sport, ajoutant: « Crime de lèse-majesté, il t’appelle et tu ne viens pas… »

Un an plus tard, Antoine Griezmann a finalement décidé de rejoindre le Barça et c’est cette fois à Madrid que ce choix a été particulièrement mal vécu. En témoigne l’accueil réservé par les supporters des Colchoneros à leur ancienne idole. « Je les comprends. Quand on a été amoureux, comme on l’a tous été, et que la gonzesse s’en va, on a du mal, a-t-il expliqué. C’est un garçon qui a été adoré. C’est une question de fond et de forme. Sur le fond, on peut comprendre qu’il ait voulu voir autre chose. Sur la forme… Je ne rentrerai pas dans le débat parce que je n’étais pas autour de la table. »


Première apparition