samedi , 19 octobre 2019
Accueil » Sports » Offensivement, Monaco c’est costaud… – Football

Offensivement, Monaco c’est costaud… – Football


Une nouvelle défaite qui plonge l’ASM un peu plus dans la crise. Battus par l’OM (3-4), les Monégasques peuvent pourtant s’appuyer sur une doublette offensive de toute beauté avec Slimani et Ben Yedder. Jusque-là, ils n’ont pas su en profiter.

Si même en marquant trois buts, et en menant 2-0, Monaco ne parvient pas à glaner un petit point, ça va être très compliqué… La trêve n’a semble-t-il pas au club de la Principauté de régler ses problèmes d’équilibre d’équipe et de solidifier un bloc défensif qui a déjà craqué 14 fois en 5 matches. Avec 2,8 buts encaissés par match, on comprend mieux les difficultés d’une équipe seulement 19e malgré un potentiel bien plus élevé. 

« On a besoin de travailler et de rester plus costauds. On marque 2 à 3 buts par match mais on a besoin de régler la question défensive. Il faut être plus concentrés, gagner plus de duels et avoir plus d’impact dans les situations de un contre un« , a reconnu Leonardo Jardim. « C’est une équipe qui n’est pas encore forcément rôdée car il y a beaucoup de joueurs qui viennent d’arriver. Je pense que c’est une équipe qui sera dans le haut du tableau cette saison« , ajoute Valère Germain, un ancien de la maison qui leur a joué un vilain tour.    

Car sur le papier, Monaco doit pouvoir s’immiscer dans la lutte pour les places européennes et non pas jouer à se faire peur en bas de classement. Il s’avère que la réalité est tout autre avec 2 petits points au compteur et des désillusions dans tous les sens. C’est d’autant plus incompréhensible que Islam Slimani (3 buts en 3 matches) effectue un début de saison superbe, tout comme Wissam Ben Yedder (3 buts en 4 matches). Le premier a d’ailleurs servi le deuxième lors du deuxième but de l’international tricolore face à l’OM.

Si Jardim a utilisé le terme de panique pour expliquer la prestation de ses joueurs face à l’OM, cela ne semble pas le cas de Tiemoué Bakayoko manifestement confiant pour l’avenir. « Ça peut être inquiétant mais on est confiant car on connaît le potentiel de l’équipe. On va faire mieux et on va évoluer au fur et à mesure de la saison« , a ainsi plaidé le milieu de terrain après la rencontre. La semaine prochaine, l’ASM se déplace à Reims, une équipe qui a marqué moins d’un but par match en moyenne cette saison. Une nouvelle opportunité de montrer que les devoirs ont été bien faits.




Première apparition