dimanche , 29 mars 2020
Accueil » Sports » «Si Leonardo m’appelle, on ne sait jamais…»

«Si Leonardo m’appelle, on ne sait jamais…»


L’ancien chouchou du Parc des Princes Javier Pastore, désormais à la Roma, n’a pas fermé la porte à un retour au Paris Saint-Germain.

Il symbolise le première gros coup de l’ère QSI au PSG. Transféré à la fin de l’été 2011 dans la capitale française, contre un chèque de 42 millions d’euros,  Javier Pastore aura porté le maillot Rouge et Bleu durant sept saisons. Avant de rejoindre l’AS Roma lors du mercato estival 2018, avec qui il est sous contrat jusqu’en juin 2023.

Dans un entretien accordé à Téléfoot ce dimanche, «El Flaco» est revenu sur les raisons de son départ de Paris, avec une pointe d’amertume: «J’ai senti de mon côté que c’était le moment de quitter le club. Peut-être que si j’avais été dans de meilleures conditions physiques, je serais resté. Le club voulait me prolonger et voulait que je finisse ma carrière à Paris».

«Marseille ? Ce n’est pas possible» 

Si le meneur de jeu argentin se sent désormais bien à Rome, il ne ferme toutefois aucune porte à l’avenir. Sauf, bien entendu, celle menant à l’Olympique de Marseille… « Ce n’est pas possible », a-t-il avoué sourire en coin. Il faut dire qu’il garde une place de choix dans le coeurs des supporters parisiens. Une «affection» réciproque. «Dès le premier jour, les supporters parisiens ont noué une relation très forte avec moi. Je ne sais pas si j’ai pu leur rendre cette affection…»

Javier Pastore a ensuite été interrogé sur le retour du directeur sportif Leonardo, qui l’avait fait venir du côté du Parc des Princes à l’époque: «Il fait très bien son travail, il va tout mettre en œuvre pour former l’équipe la plus compétitive possible», a ainsi confié le natif de Cordoba, et de conclure: «S’il m’appelle ? On ne sait jamais». Le message est passé.


Première apparition