vendredi , 11 décembre 2020
Accueil » Sports » Un partenariat entre le PGA Tour et l’European Tour – Tour européen

Un partenariat entre le PGA Tour et l’European Tour – Tour européen


Les deux plus puissants circuits mondiaux annoncent ce vendredi une alliance stratégique. Cet accord permettra aux deux entités de travailler sur des opportunités commerciales, notamment les droits médiatiques. En attendant d’autres éléments plus concrets encore.

L’European Tour, très impacté par la pandémie liée au Covid-19, et le PGA Tour ont décidé d’entrer ensemble dans une nouvelle ère. Une « alliance stratégique » comme le souligne le communiqué du Tour européen publié en milieu d’après-midi ce vendredi 27 novembre 2020 voit en effet le jour. Cet accord historique verra « les deux circuits explorer toutes les facettes de la collaboration, en travaillant ensemble sur des opportunités commerciales stratégiques, y compris la collaboration sur les droits médiatiques mondiaux dans certains territoires ».

A ce titre, le PGA Tour acquiert une participation minoritaire – pour le moment – au sein de l’European Tour Productions (ETP), la société de production de médias de l’European Tour, qui produit et distribue du contenu à l’international. Ils collaboreront aussi sur certains autres « dossiers » comme les calendriers, les dotations et les opportunités de jeu pour leurs différents membres.

» LIRE AUSSI – Grizot : « La FFGolf est prête à organiser le premier tournoi du PGA Tour en Europe »

Autre point important et tout sauf anodin est l’entrée au Conseil d’administration du Tour européen de l’actuel commissaire du PGA Tour, Jay Monahan…
« Ce partenariat est un moment historique pour le golf et une opportunité fantastique pour l’European Tour et le PGA TOUR d’explorer les moyens de se réunir au sommet de notre le sport et le travail à l’unisson au profit du jeu professionnel masculin, souligne Keith Pelley, le Directeur général de l’European Tour. L’annonce d’aujourd’hui est la formalisation d’une relation de travail plus étroite entre les Tours ces dernières années. Il en a été un qui s’est cristallisé plus tôt cette année lorsque Jay et moi avons fait partie du groupe de travail contenant des représentants des quatre Majeurs et de la LPGA, un groupe qui a contribué à façonner le reste du calendrier du golf pour 2020 à une époque sans précédent. Nous avons partagé les défis de travailler pendant une année qu’aucun de nous n’aurait jamais pu imaginer et nous avons trouvé des synergies définitives dans de nombreux domaines de nos circuits respectifs. Cela nous a donné l’impulsion pour avancer ensemble et arriver à cette annonce capitale que nous faisons aujourd’hui. »

Cette annonce vient quelque part s’ajouter à la proposition avancée par Pascal Grizot, le futur président de la Fédération française de golf (FFG), en fin de semaine dernière chez nos confrères du Journal du Golf : « je veux pouvoir proposer en Europe un champ de joueurs équivalent à celui d’un tournoi du PGA Tour en Amérique. Et pour cela, il va falloir que le Tour européen prenne des décisions. S’il ne les prend pas, il sera lui-même repris par le PGA Tour, ou par un fonds d’investissements qui soutient l’un des quatre ou cinq projets de reprise (parmi lesquels un dossier saoudien est favori, ndlr)… J’ai confirmé à Ty Votaw (directeur général adjoint en charge de l’International au sein du PGA tour) que la Fédération française de golf, si le PGA Tour reprenait l’European Tour, était prête à devenir le premier partenaire de la nouvelle entité. Et si l’European Tour n’était pas prêt à se transformer, la FFGolf est prête à travailler en direct avec le PGA Tour et à faire le premier tournoi du PGA tour sur le sol européen ! »


Première apparition