mardi , 19 mars 2019
Accueil » Technologie » Technologie – Dante partage la vedette avec deux autres briscards

Technologie – Dante partage la vedette avec deux autres briscards


«Devil May Cry 5» débarque en trombe dans les bacs en ce début d’année, avec tout ce que la licence incarne depuis de nombreuses années: de jolies filles dévêtues et terriblement sexy, de l’humour bien bourrin, une action déjantée et des boss plus effrayants et dégoûtants les uns que les autres. Capcom a bien décanté la formule de sa série pour en extraire un jus supervitaminé et incroyablement dynamique.

Et, cette fois-ci, Dante est accompagné par deux acolytes pour mettre la misère à une armée de suppôts de Satan. Il s’agit de Nero, dont les prothèses de bras ont de multiples fonctions, et du mystérieux V., une sorte de mélange entre Kylo Ren et Marilyn Manson à son entrée en cure de désintoxication. V. reste en retrait
et combat ses ennemis à l’aide de projections démoniaques. Bien que moins jouissifs à interpréter que la star de la franchise, Nero et V. permettent d’acquérir les bases du gameplay et d’enchaîner ensuite avec la puissance de Dante et ses longues attaques dévastatrices en toute sérénité.

Malgré quelques petits problèmes de ciblage et une direction artistique un peu terne et monotone vers la fin, «Devil May Cry 5» offre une virée en enfer flamboyante et, par la même occasion, redonne avec la manière ses lettres de noblesse au genre beat’em all.

(mmi)


Première apparition

A lire aussi: