vendredi , 23 août 2019
Accueil » Technologie » Technologie – Google a saboté Firefox, selon un ex de Mozilla

Technologie – Google a saboté Firefox, selon un ex de Mozilla

Devenu le navigateur web le plus utilisé dans le monde depuis plusieurs années, Google Chrome n’a cessé de gagner des parts de marché aux dépens de ses concurrents, dont Firefox. Mais Google n’a pas été toujours fair-play, dénonce Jonathan Nightingale, ex-cadre chez Mozilla. Dans un thread sur Twitter, l’ancien directeur général et vice-président de Firefox accuse Google d’avoir saboté Firefox pendant la dernière décennie, en insérant notamment des bugs sur ses sites qui ne se manifestent que pour les utilisateurs du navigateur web édité par Mozilla.

«Lorsque j’ai débuté chez Mozilla en 2007 il n’y avait pas de Google Chrome, et la plupart des gens avec lesquels on parlait chez Google étaient des fans de Firefox», se rappelle l’ex de Mozilla. «Lorsque Chrome a été lancé les choses se sont compliquées, mais pas de la manière dont on pourrait s’attendre. Ils avaient désormais un produit concurrent, mais ils n’ont pas coupé les liens, ils n’ont pas rompu notre accord de recherche – rien de tout cela. En fait, l’histoire que nous n’arrêtions pas d’entendre était la suivante: « Nous sommes du même côté. Nous voulons les mêmes choses. »»

«Des publicités pour Google Chrome ont commencé à apparaître à côté des termes de recherche Firefox. Gmail et Docs ont commencé à connaître des problèmes de performances et des bugs uniquement sur Firefox. Les sites de démonstration bloquaient faussement Firefox comme étant « incompatible »», écrit l’ex-cadre.

Des «oups» à répétition

Johnathan Nightingale parle de «oups» à répétition de la part de Google, après chaque problème «accidentel», et de promesses de correctifs. Des douzaines de oups, voire des centaines, se rappelle-t-il.

«Je ne suis pas pour attribuer à la malice ce qui peut s’expliquer par l’incompétence, mais je ne crois pas que Google soit aussi incompétent. Je crois qu’ils manquaient de temps. On perdait des utilisateurs à chaque fois. Et nous avons dépensé tous nos efforts et étions très frustrés à chaque tic-tac, nous avons fait cela au lieu d’améliorer notre produit. Nous avons été dépassés pendant un certain temps et lorsque nous avons commencé à appeler cette situation par son nom, beaucoup de dégâts avaient été faits», déplore l’ex-dirigeant.

Ce ne sont pas les premières accusations de ce type, note le site ZDNet. En juillet 2018, Chris Peterson, directeur des programmes de Mozilla avait accusé Google de ralentir intentionnellement les performances de YouTube sur Firefox. Il avait révélé que Firefox et Edge, navigateur web de Microsoft, étaient plus rapides que Chrome pour charger du contenu YouTube. Pour contrer ces performances, Google est alors passé à une bibliothèque JavaScript pour YouTube que la firme de Mountain View savait qu’elle n’était pas supportée par Firefox.

(man)




Première apparition

A lire aussi: