mardi , 21 mai 2019
Accueil » Technologie » Technologie – «J’aime surprendre avec des cartes inhabituelles»

Technologie – «J’aime surprendre avec des cartes inhabituelles»

«Mon objectif à court terme est de terminer parmi les 4 premiers de la Swisscom Hero League», dévoilait il y a un mois Anthony «Rex» Maspoli. Les dieux des jeux vidéo l’ont semble-t-il entendu, puisque le Vaudois vient de décrocher son billet pour les demi-finales d’Hearthstone (HS).

Age: 18 ans
Domicile: Romanel-sur-Lausanne
Jeu préféré: Hearthstone
Autres jeux: Rocket League et Rainbow 6
Total des gains: 400 francs
Twitch: rex_hs

S’il a jeté son dévolu sur ce jeu, c’est qu’à la base ce joueur semi-professionnel de 18 ans aimait particulièrement les jeux de cartes. «Je jouais pas mal au jass et au poker, en famille ou avec des amis. Mais HS m’a conquis pour la grande variété de cartes existantes et les nombreuses possibilités stratégiques qu’elles offrent», explique le jeune Vaudois.

Un style intéressant

Lorsqu’il s’est lancé, en 2016, il était toutefois loin d’imaginer qu’il arriverait à percer. «J’ai participé à un premier tournoi cette année-là. C’était le G4 Lan, à Genève. Mais je n’ai pas été très bon. J’ai cependant eu l’occasion de discuter avec d’autres joueurs, qui ont trouvé mon style intéressant et m’ont encouragé à me perfectionner», se souvient Rex.

Son style, justement, il le décrit comme «fun». «J’aime surprendre mes adversaires avec des cartes inhabituelles. Depuis mes débuts, j’ai toujours pris le parti de sortir des sentiers battus», analyse-t-il. Ce n’est toutefois que lors de l’été 2018 que sa carrière a décollé. À l’occasion du tournoi organisé par ArmaTeam, il a terminé 9e sur 300 participants. «Le côté frustrant, c’est que les 8 premiers repartaient avec de l’argent. Mais, avant cette compétition, j’aurais signé pour un top 10 les yeux fermés.»

Recruté par l’association Dream Team

Cette performance lui a permis de se faire remarquer par l’association Dream Team, active sur plusieurs jeux tels que «League of Legends» ou «Overwatch», ainsi que dans l’organisation de manifestations liées à l’e-sport. «Faire partie de cette équipe est très stimulant. On s’entraîne ensemble régulièrement. Depuis que j’en fait partie, j’ai vraiment l’impression d’avoir franchi un pallier.»

Les résultats sont d’ailleurs au rendez-vous. De plus en plus, Rex brille dans les différents tournois auxquels il participe. «La première fois que j’ai ramené 200 francs d’une compétition, mon entourage a compris que l’e-sport, c’est un truc sérieux. Et, depuis, ma famille m’encourage et me soutient.» Le jeune Vaudois garde toutefois les pieds sur terre, et conserve des objectifs raisonnables. «Devenir pro, au sens vivre de l’e-sport, c’est très rare surtout en Suisse. Du coup, j’espère simplement faire de bons résultats sur la scène internationale, et on verra bien où cela me mènera.»

En attendant, il poursuit ses études au gymnase, avec dans l’idée de devenir banquier ou conseiller financier. En outre, il aime jouer du piano et suit avec passion les matches du Lausanne Hockey Club.


Première apparition

A lire aussi: